Jeux autochtones interbandes

Pierre Lavoie président d'honneur

Le chef des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique, le président... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

Le chef des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique, le président des JAIN, Jonathan Germain, coprésident d'honneur, Pierre Lavoie et le vice-président communications et relations externes Rio Tinto Alcan, Alexis Ségal.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Près 900 athlètes débarqueront à Mashteuiatsh du 2 au 10 juillet prochain pour les Jeux autochtones interbandes (JAIB) 2015, qui se tiendront sous la coprésidence d'honneur de Pierre Lavoie.

Des jeunes provenant de 11 nations du Québec s'affronteront dans 13 displicines, dont la course à pied, le canot, le volleyball et le lancer du javelot.

Après une pause de trois ans, la communauté autochtone du Lac-Saint-Jean, qui a fondé cet événement dans les années 90, a décidé de reprendre le flambeau, explique le chef des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique, coprésident d'honneur des JAIB.

« Le retour des jeux engendre un engouement exceptionnel à pratiquer un sport, à se dépasser, à s'amuser, à performer et à échanger avec d'autres jeunes. Ça leur permet de s'entraîner sur une longue période, d'être actifs. On espère que les jeux puissent maintenant se réaliser régulièrement, sur une période de deux ans, et ce, dans différentes communautés. Car je suis profondément convaincu que c'est un besoin en 2015. Avec toutes les difficultés en matière de santé qu'on connaît, l'activité physique constitue une grande piste de guérison», a dit M. Dominique.

Pierre Lavoie

Et qui de mieux placer que Pierre Lavoie pour coprésider ces JAIB. À peine revenue de la Course au secondaire, où près de 4500 jeunes ont couru entre Québec et Montréal, l'athlète tenait à s'impliquer dans ce rendez-vous autochtone.

« Sur les 125 écoles participantes (à la course), trois venaient de vos communautés. Ça m'a rendu fier. J'ai eu beaucoup de plaisir à les voir se dépasser. Donc aujourd'hui, vous me permettez de poursuivre ça », a lancé Pierre Lavoie, de passage, hier, à Mashteuiatsh, pour l'annonce de la tenue des JAIB.

« Oui, il y aura des retombés. Mais elles seront surtout humaines pour moi. Ce sont des modèles qu'on crée. Les jeunes partent avec des souvenirs, vont peut-être s'impliquer dans leur communauté, repartir avec de belles valeurs. C'est ça le sport. C'est une belle école qui nous sert toute notre vie », a-t-il ajouté.

RTA

Le défi financier entourant l'organisation d'un tel rendez-vous sportif avait essoufflé les bénévoles, au fil des ans. L'événement nécessite un budget de 850 000 $, mais l'édition 2015 part sur des bases solides. Rio Tinto Alcan a accepté de présenter l'événement et de verser 150 000 $ au comité organisateur.

« Avec ce support financier et la présence de Pierre Lavoie, nous avons les moyens de nos ambitions qui visent à faire des jeux une grande fête du sport et de la culture », a exprimé Jonathan Germain, président des JAIB.

« Ces jeux visent à promouvoir l'activité physique chez les jeunes des Premières nations, ainsi qu'à développer leur intérêt pour les activités culturelles et traditionnelles. Ce partenariat vient aussi démontrer notre volonté de poursuivre notre relation avec la communauté », a souligné Alexis Ségal, vice-président communications et relations externes Rio Tinto Alcan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer