Le forestier en chef inquiet

Le caribou forestier menacé

Le forestier en chef de la province, Gérard... (Photo Bill Quayle, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le forestier en chef de la province, Gérard Szaraz, estime que la survie du caribou forestier est menacée si le Québec ne modifie pas ses méthodes d'exploitation de la forêt.

Photo Bill Quayle, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le forestier en chef de la province, Gérard Szaraz, estime que la survie du caribou forestier est menacée si le Québec ne modifie pas ses méthodes d'exploitation de la forêt.

C'est ce qui ressort d'un avis rendu public en début de semaine par son bureau. Dans cet avis, Gérard Szaraz affirme que la proportion déjà élevée du territoire québécois où le caribou forestier est en danger augmentera de manière significative au cours des prochaines décennies.

«L'évaluation montre qu'une importante portion du secteur analysé présente des taux de perturbation qui n'assurent pas l'autosuffisance des populations de caribou forestier, et ce, malgré les mesures d'aménagement en place telles que les aires protégées et l'approche écosystémique. En effet, la moitié du territoire présente des taux de perturbation d'élevés à très élevés. Par ailleurs, environ un tiers du territoire analysé présente un taux de perturbation faible. Globalement, l'analyse conclut que les stratégies actuelles d'aménagement entraîneraient une diminution à long terme de l'habitat du caribou forestier», peut-on lire dans l'avis.

Les perturbations causées par les coupes de bois, les chemins forestiers, les lieux de villégiature, le transport de l'énergie et les incendies de forêt feront en sorte que la superficie où on note «l'autosuffisance des populations» de caribous diminuera de 70% d'ici 100 ans.

À la lumière de cette évaluation, le Forestier en chef a formulé quelques recommandations au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Poursuivre les analyses afin d'évaluer et de comparer les effets de nouvelles stratégies d'aménagement sur les taux de perturbation de l'habitat du caribou et leur effet sur les possibilités forestières ainsi que mettre en place un système de suivi à long terme afin d'évaluer les taux de perturbations et atteindre les objectifs en matière de conservation du caribou forestier font partie des recommandations de M. Szaraz.

Désigné espèce menacée par Ottawa en 2003 et espèce vulnérable par Québec en 2005, le caribou forestier était autrefois présent dans tout le sud du Québec. Il est maintenant confiné à la partie nord de la forêt boréale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer