36,7 M$ d'actions disponibles jusqu'à minuit demain

Les investisseurs intéressés à participer au Capital régional et coopératif de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Les investisseurs intéressés à participer au Capital régional et coopératif de Desjardins (CRCD), qui a déjà investi 84,6 M$ dans 103 entreprises au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis ses débuts, peuvent s'inscrire jusqu'à vemdredi, minuit.

Hier midi, il restait encore 36,7 M$ en actions disponibles sur les 150 M$ mises en vente cette année, ce qui représente environ 12 700 investisseurs additionnels puisque le plafond est fixé à 3000$ pour chacun. Il n'est pas nécessaire d'être membre du Mouvement Desjardins et il est possible d'obtenir un crédit d'impôt maximal de 1350$, soit 45%.

Le CRCD est un «capital patient», donc moins exposé aux risques des marchés boursiers. Il se spécialisait à l'origine en 2002 dans les secteurs des télécommunications et des biotechnologies, ce qui rendait le rendement plus capricieux.

Le fonds se concentre depuis 2005 sur le capital de développement dans toutes les régions du Québec, y compris celles ressources comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, indique le porte-parole du Mouvement Desjardins Richard Lacasse.

«Notre stratégie n'est pas de faire des gains rapides en quittant l'entreprise après deux ans. Nous sommes présents souvent cinq, six, sept ans, le temps que l'équipe de gestion rachète ses parts», poursuit-il.

Le porte-parole souligne que l'argent appartient bien aux investisseurs, et non au Mouvement Desjardins, qui se charge seulement de gérer le fonds. Le CRCD investit dans les entreprises en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec et le gouvernement provincial.

Les engagements de 84,6 M$ faits dans la région correspondent à 5% de ceux effectués dans tout le Québec, ce qui est proportionnel au nombre d'actionnaires issus du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Par exemple, Terrassement Jocelyn Fortin à Alma et Mermax à Chicoutimi ont respectivement profité d'investissements de 1 M$ et 400 000$ grâce au Capital croissance PME, capitalisé en moitié par le CRCD. Cela a permis aux gestionnaires de compléter l'acquisition des actions et des immobilisations de leur entreprise pour la première et d'étendre son marché pour la seconde.

L'action de CRCD se chiffre présentement à 12,05$, soit 2,05$ de plus que sa valeur initiale de 10$. La crise financière de 2008 a peu affecté le rendement de l'action, selon M. Lacasse.

Pour profiter du 22% d'actions restantes en 2015, il faut remplir un formulaire web sécurisé de demande de rendez-vous au plus tard le vendredi 8 mai à minuit. Si la demande est plus grande, l'assignation des rendez-vous se fera aléatoirement. L'achat minimum est de 500$, puis par tranches de 100$ et les actions doivent être détenues au minimum sept ans. Elles sont particulièrement avantageuses pour ceux qui ne peuvent plus cotiser à leur REER.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer