Myriam Leclerc, porte-parole du relais pour la vie

Donner l'appui qu'elle n'a pas eu

Elaine Lemire accompagnée de son amie Myriam Leclerc,... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Elaine Lemire accompagnée de son amie Myriam Leclerc, survivante du cancer du sein.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux, stagiaire
Le Quotidien

Lorsque Myriam Leclerc, survivante du cancer du sein, a accepté d'être porte-parole du Relais pour la vie de Saguenay édition 2015, elle a voulu donner à la population un appui qu'elle n'a pas eu la chance d'avoir elle-même sept ans plus tôt.

Myriam Leclerc a alors reçu un diagnostic de cancer du sein. Après une mastectomie radicale, 22 traitements de chimiothérapie et 20 traitements de radiothérapie, elle a vaincu la maladie trois ans plus tard. Sa persévérance et sa volonté de faire une différence l'ont motivée à devenir la porte-parole de 13e édition du Relais pour la vie qui se tiendra le 29 mai à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

« Quand cela m'est arrivé, j'aurais aimé avoir de l'aide ou un support de quelqu'un qui aurait vécu la même affaire que moi, explique Myriam Leclerc. Avec deux jeunes enfants, je me sentais dépourvue devant la situation. Pouvoir échanger avec quelqu'un qui a déjà passé par là m'aurait grandement aidée. Si je peux aider une personne, je vais avoir gagné mon pari. »

Moment idéal

Myriam Leclerc estime être en mesure de donner à la population une chance qu'elle n'a pas eue. La mère de famille demeure très émotive en parlant du combat qu'elle a vécu. Après sept ans, elle est prête à faire la différence.

« Quand on a fait le vidéo promotionnel de l'évènement et qu'on l'a mis sur Facebook, j'ai reçu un message privé d'une personne pour me remercier du bien que je lui ai fait grâce à la vidéo. Cette personne a écrit: ''si tu savais le bien que tu m'as fait, ce sont les mots que j'ai besoin d'entendre, car ma mère souffre du cancer du sein'', cela m'a vraiment touchée », confie Myriam les larmes aux yeux. Sa collègue de travail chez Telus, Élaine Lemire, n'a pas hésité une seconde avant de suggérer son amie comme porte-parole du Relais pour la vie.

« Je la voyais aller et je me disais, ''c'est certain qu'elle va être bonne'', mentionne Élaine Lemire. Quand elle était malade, c'était vraiment difficile de voir mon amie de même. Toutefois, je me suis dit qu'après quelques années, le moment était bon et je savais qu'elle était capable. Myriam est une source d'inspiration pour moi. »

À ne pas manquer

L'objectif de cette année est de 180 équipes de marcheurs en vue de récolter des dons de plus de 500 000 $. L'an passé, le Relais pour la vie de Saguenay a été le deuxième plus payant au Canada avec une récolte de 545 000 $ pour 230 équipes marcheurs. Tous les bénéfices sont versés à la recherche sur le cancer. Jusqu'à maintenant 172 équipes de marcheurs sont confirmées. Vous pouvez vous inscrire sur le site du Relais pour la vie,

« J'invite les gens à participer au moins une fois. Il faut vivre ça dans sa vie », de conclure Myriam Leclerc, déterminée à faire une différence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer