Les 20 et 21 juin

Virage vert au Spectacle aérien

Le lieutenant-colonel Éric Grandmont, le commandant de la... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le lieutenant-colonel Éric Grandmont, le commandant de la base, Sylvain Ménard, le maire Jean Tremblay, Hugo Gilbert, président d'Intercar, et le major Benoît Bouchard, vice-président aux opérations du Spectacle aérien, ont annoncé le virage vert du prochain spectacle aérien.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

On savait déjà que le vert est associé aux militaires, sauf que dans le cadre du prochain spectacle aérien, cette couleur prendra une autre signification. En effet, le commandant de la Base de Bagotville, Sylvain Ménard, veut en faire un événement carboneutre.

À 44 jours du déroulement du prochain spectacle, le colonel Ménard a fait part de ses objectifs environnementaux en se donnant pour mission de réduire le plus possible la trace environnementale du spectacle.

En conférence de presse, le major Benoît Bouchard, vice-président aux opérations du Spectacle aérien, a rappelé que la préparation de l'événement mobilise actuellement 1237 militaires et civils ayant 287 tâches différentes. « Au début de juin, la base se transformera en théâtre de spectacles et se préparera à accueillir 450 véhicules récréatifs et des centaines de tentes seront montées et des centaines de tonnes de matériels seront déplacés », explique le major Bouchard.

Les militaires ont expliqué qu'un chasseur CF-18 consomme 165 litres de carburant à chaque minute de vol et près de 600 litres (1000 livres) en mode postcombustion, de sorte que le bilan environnemental du spectacle s'établit à plus de 250 tonnes de gaz à effet de serre générés par la consommation de carburants des avions, véhicules de l'organisation et les navettes de la Société de transport de Saguenay. Afin de compenser pour l'émission de GES, le spectacle versera 7000 $ dans le cadre d'une entente avec le programme Carbone boréal de l'UQAC. « Avec la collaboration d'AES qui est commanditaire du spectacle, on souhaite améliorer le pourcentage de récupération en privilégiant l'utilisation de contenants plus faciles à récupérer. Lors du dernier spectacle, on a obtenu un taux de récupération de 40 %. On veut augmenter ce pourcentage », mentionne M. Ménard.

Les responsables de l'organisation ont rappelé au public que les navettes de la Société de transports de Saguenay seront offertes encore gratuitement tout au long de la fin de semaine, une autre façon de contribuer aux efforts environnementaux. Chez Intercar, le président Hugo Gilbert a mentionné que l'entreprise mettrait à la disposition des résidants de Québec des autobus qui feront l'aller-retour pendant les deux journées pour la somme de 50 $. L'objectif est de remplir six autobus, soit le double de l'an dernier.

Présent à la conférence, le maire Jean Tremblay a rappelé ses souvenirs d'enfance lorsqu'à l'âge de quatre ans, il participait avec son père à son premier spectacle aérien. « J'avais quatre ans et dans le temps, les avions étaient deux fois plus gros et deux fois plus vite », a-t-il relaté avec humour.

En ce qui a trait à la sécurité et la prévention d'activités terroristes pendant le spectacle compte tenu des événements malheureux de Saint-Jean sur Richelieu et sur la colline parlementaire à Ottawa, le commandant Ménard a mentionné que des mesures de prévention visibles seraient mises en place. Il a ajouté que les mesures les plus importantes seront celles que le public ne pourra apercevoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer