Projets touristiques entre Saint-Gédéon et Saint-Henri-de-Taillon

Le parc serait agrandi cet automne

«À moins d'un imprévu, l'agrandissement du Parc national... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

«À moins d'un imprévu, l'agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon sera proposé au gouvernement au début de l'automne 2015 », a expliqué Jacques Nadeau, porte-parole du ministère des Forêts, Faune et Parcs. Ci-haut, une vue des îles dans le secteur de Saint-Gédéon.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Attendu depuis plusieurs années, le décret gouvernemental officialisant l'agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon pourrait être proclamé cet automne. Une annonce qui sera jumelée à une enveloppe d'environ 4 millions $ pour la concrétisation de plusieurs projets touristiques entre Saint-Gédéon et Saint-Henri-de-Taillon ainsi que sur les îles publiques.

Le projet d'agrandissement, qui a obtenu l'aval de Québec en 2008, a progressé à pas de tortue au cours des dernières années, révoltant plusieurs élus qui attendent avec impatience cette confirmation officielle pour débuter les projets de développement touristique.

L'an dernier, les représentants du gouvernement avaient justifié le report continuel du décret par l'achat de nouvelles terres pour bonifier le projet d'agrandissement. Maintenant que ces acquisitions sont complétées, il ne resterait qu'à l'arpenteur général du Québec à accepter les plans d'agrandissement.

« Nous sommes rendus à l'étape de la production de documents officiels qui seront joints au premier mémoire visant la modification des limites du parc. À moins d'un imprévu, l'agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon sera proposé au gouvernement au début de l'automne 2015 », répond Jacques Nadeau, porte-parole du ministère des Forêts, Faune et Parcs.

Ce dernier confirme également que l'enveloppe de 4 millions $ est déjà prévue dans le budget. Les récentes coupes du gouvernement n'auraient donc pas eu d'effet sur ce projet, pour lequel les audiences publiques se sont tenues en 2008.

Projets

Les territoires appartenant à la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont été cédés au gouvernement pour l'agrandissement du parc national et la gestion a été confiée à la Sépaq. Plusieurs sites seront maintenant inclus dans le territoire protégé, dont les îles publiques à Alma et Saint-Gédéon, les terrains de l'ancien camp de touage de Saint-Gédéon et ceux du centre de plein air Les Amicaux à Saint-Henri-de-Taillon. Des projets touristiques, dont un important camping à Saint-Gédéon et des aménagements sur les îles, seraient prévus.

Joint la semaine dernière, le directeur du Parc national de la Pointe-Taillon, François Guillot, n'a pas voulu détailler les projets et les partenaires. Mais ce dernier assure que les intervenants sont au travail.

« On n'a pas attendu le décret pour commencer à élaborer le plan de développement des nouveaux sites qui joindront le parc national. Quand on aura le feu vert, on sera prêt », indique M. Guillot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer