Au match du Canadien à 104 ans

Ne manquait juste que la victoire

«Je suis bien découragée, on est en train... ((Courtoisie))

Agrandir

«Je suis bien découragée, on est en train de se faire laver!» Rita Blackburn-Létourneau a attendu 104 ans avant d'assister à une rencontre du Canadien de Montréal.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Je suis bien découragée, on est en train de se faire laver!» Rita Blackburn-Létourneau a attendu 104 ans avant d'assister à une rencontre du Canadien de Montréal, son équipe préférée. Si elle a été extrêmement gâtée par l'organisation et par Rio Tinto Alcan, les joueurs, eux, ont oublié d'en faire autant. Au grand dam de la Jonquiéroise.

Le Quotidien a joint Mme Blackburn-Létourneau entre la deuxième et la troisième période. Elle était l'invitée de RTA, dans la loge de la multinationale. «Je me sens vraiment chanceuse et excitée, mais ce qui me touche le plus, c'est l'atmosphère. J'imaginais que ce serait impressionnant, mais pas autant que ça!»

La «partisane du Canadien la plus âgée» avait fait le voyage en automobile Jonquière-Montréal en matinée avec la conseillère en location de la Villa Jonquière, Nathalie Murdock, et l'infirmière du centre. Mme Blackburn-Létourneau habite à la Villa Jonquière. Elle parlait souvent de hockey avec Mme Murdock, puis un jour elle lui a mentionné qu'elle allait bientôt avoir 105 ans, mais qu'elle n'était toujours jamais allée au centre Bell. Un reportage télévisé plus tard et la dame se retrouvait hier dans la loge de RTA.

Elle a pu rencontrer le propriétaire du Canadien, Geoff Molson, qui lui avait d'ailleurs envoyé une belle robe de chambre du CH la semaine dernière. Elle a aussi parlé avec Réjean Houle, qui lui a remis un chandail signé de Lars Eller, son joueur préféré. Mathieu Darche lui a également rendu visite dans la loge. «Lui (Mathieu Darche), il est très très beau. Les autres sont très gentils», affirme la sympathique dame, tout en spécifiant que «Mathieu Darche est malheureusement marié».

RTA donne une grande partie du mérite à Mme Murdock, de la Villa. «C'est elle l'initiatrice de tout cela. Nous, quand on a vu le reportage, nous avons été très touchés et nous avons décidé de l'inviter. Mme Blackburn-Létourneau est arrivée au centre Bell toute droite, avec sa marchette, explique la directrice relations avec la communauté, dons et commandites chez RTA, Renée Larouche. Quand Réjean Houle est venu lui porter le chandail de Lars Eller, elle disait: ''Mon Dieu, c'est vraiment trop!'' C'est du bonheur pur que nous vivons.».

Étienne Jacques, le chef des opérations métal primaire Saguenay-Lac-Saint-Jean, était aussi sur place. En fait, seule la victoire avait oublié le rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer