Le futur bâtiment de Revenu Québec

L'entrepreneur pourrait provenir de l'extérieur de la région

Les esquisses du futur immeuble de Revenu Québec,... ((Courtoisie))

Agrandir

Les esquisses du futur immeuble de Revenu Québec, au Carré Davis, ont fait jaser sur les réseaux sociaux cette semaine.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le futur bâtiment de Revenu Québec, dont la construction sera amorcée prochainement sur le boulevard Mellon, dans le secteur Arvida, pourrait être construit par une entreprise de l'extérieur de la région.

Contrairement au contrat en architecture, lequel doit être octroyé à une firme possédant un bureau au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il n'existe aucune règle du genre pour l'entrepreneur général. La Société québécoise des infrastructures (SQI), mandataire du projet, a accordé le contrat pour la réalisation des plans et devis à un consortium formé de la firme Les architectes associés et Groupe Lemay. Les deux entreprises ont pignon sur rue au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Pour les contrats de construction, en vertu des ententes intergouvernementales sur l'ouverture des marchés, ça pourrait être une entreprise de n'importe où au Canada, ça pourrait être une entreprise de New York aussi. Il n'y a pas de restrictions quant à la provenance. C'est vraiment le plus bas soumissionnaire conforme qui remporte l'appel d'offres », explique le porte-parole de la SQI, Martin Roy.

La date butoir pour le dépôt des soumissions a été reportée au 7 mai. La SQI ne peut dire combien de propositions ont été reçues jusqu'ici ni leur provenance. L'avis a été publié sur le site Système électronique d'appels d'offres du gouvernement du Québec (SEAO).

Critiques

Au cours des derniers jours, les esquisses du futur immeuble ont soulevé quelques critiques sur les réseaux sociaux. Certains citoyens considèrent que le bâtiment ne cadre pas avec le caractère historique du quartier. Le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, croit que les images diffusées ne rendent pas justice aux plans de l'immeuble, dont les principaux matériaux seront la brique, le bois et la vitre. L'échevin précise que les plans et les matériaux envisagés ont reçu l'approbation du Comité consultatif d'urbanisme (CCU) et que l'objectif n'est pas de copier un bâtiment d'époque.

« C'était clair qu'on ne pouvait pas arriver avec une tour de Babel au centre-ville. Mais ce n'est pas parce qu'un bâtiment est vieux qu'il est nécessairement patrimonial. Est-ce qu'on veut avoir un bâtiment identique à ceux de 1940? La réponse est non. On est en 2015 et la bâtisse doit refléter l'architecture d'aujourd'hui », pointe Carl Dufour, qui aurait souhaité que la SQI procède à un dévoilement officiel des plans. La construction du nouvel immeuble nécessitera un investissement de 16 millions $.

Bibliothèque

Enfin, six firmes ont présenté une soumission en architecture pour la modernisation de la Bibliothèque d'Arvida. Il s'agit d'Éric Painchaud architecte, Les Maîtres d'oeuvre, Groupe conseil Planitech, Groupe D.P.A., Léo Lapointe architecte et Luc Fortin architecte. La date butoir pour le dépôt des soumissions était le 24 avril. Saguenay est maître d'oeuvre du projet. L'appel d'offres a été publié sur le site Internet de la Ville, sur SEAO et dans un journal national.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer