La Fête internationale des travailleurs

Journée de perturbations

La Fête internationale des travailleurs a été marquée... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

La Fête internationale des travailleurs a été marquée cette année par une journée de perturbation mise sur pied par la Coalition large contre l'austérité du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La Fête internationale des travailleurs a été marquée cette année par une journée de perturbation mise sur pied par la Coalition large contre l'austérité du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Vers 7h30 hier matin, une treizeine d'autobus remplis de 600 travailleurs et de représentants de groupes communautaires se sont déplacés à l'intersection de routes 169 et 175 afin de ralentir la circulation. Sur l'heure du dîner, les manifestants se sont déplacés sur le pont Dubuc qui a dû être bloqué par les policiers pour des raisons de sécurité pendant que les représentants de la coalition tenaient une conférence de presse sur le pont Sainte-Anne. Le tout s'est poursuivi à Alma aux abords du pont Carcajou. Le tout s'est terminé à Saint-Félicien avec un grand rassemblement. De nombreuses manifestations ont également eu lieu devant les établissements de santé, cégeps et maisons d'enseignement pendant l'heure du dîner à la grandeur du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

De nombreuses manifestations de plus petits groupes et des gestes d'éclat ont été organisés à Montréal, à Québec et dans toutes les régions.

À Montréal, ces «actions surprises » ont été entre autres l'occupation d'une tour de la Banque Nationale dès 8h au centre-ville.

Et avant cela, c'est le chantier de construction du futur Centre hospitalier de l'Université de Montréal

(CHUM) qui avait reçu la visite de manifestants.

Peu après 8h, un autre groupe de manifestants a bloqué les nombreuses entrées du Centre de commerce mondial, dans lequel plusieurs ministères ont des bureaux. Les policiers se sont vite placés devant ces entrées pour en libérer l'accès. Un autre groupe est allé manifester devant le siège social de Québecor.

Tout s'est fait dans le calme, voire dans la bonne humeur, les sifflets et les sirènes. D'ailleurs, des dirigeants syndicaux accompagnaient certains groupes de manifestants et s'assuraient du déroulement pacifique des marches. Des automobilistes et camionneurs klaxonnaient, même, en appui aux manifestants. En soirée, quelques centaines de personnes se sont rassemblées au centre-ville de Montréal à l'occasion du volet nocturnedesmanifestationsdu1er mai dans le cadre du mouvement contre l'austérité. L'événement du soir est piloté par la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC), qui dit vouloir protéger les classes opprimées». Vers 19 heures, le Service de police de la Ville de Montréal a déclaré la manifestation de la rue Sainte-Catherine illégale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer