Consultations en vue du Sommet économique régional

Intégrer Grande-Anse au Plan Nord

Luc Boivin et Sylvain Gagnon ont présenté le... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Luc Boivin et Sylvain Gagnon ont présenté le mémoire de la Société de la Vallée de l'aluminium, hier après-midi, au Delta de Jonquière.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hier avait lieu la dernière journée de consultations publiques en vue du Sommet économique qui se tiendra le 18 juin. En tout, quinze mémoires ont été présentés au cours de l'après-midi et de la soirée, au Delta de Jonquière. Voici un résumé de quelques-uns d'entre eux.

Conférence régionale des élus: Réseau ferroviaire et industrie forestière

La CRÉ espère la création d'un réseau ferroviaire efficace, afin de concrétiser la réalisation de projets miniers régionaux. De plus, selon la CRÉ, la création d'un réseau efficace est essentiel au développement du Plan Nord.

En ce qui concerne l'industrie forestière, la CRÉ recommande au gouvernement de modifier le mandat du Forestier en chef, afin de l'obliger à prendre en considération les besoins des communautés forestières dans la confection des calculs de la possibilité forestière. De plus, la CRÉ rappelle au gouvernement qu'elle n'entend plus accepter de nouvelles baisses de la possibilité forestière régionale. Elle réclame également au ministère des Forêts l'adoption de stratégies et de moyens visant à contrer les impacts à la baisse sur la possibilité forestière de toutes nouvelles mesures, cibles et normes.

Université du Québec à Chicoutimi: nouveaux champs d'expertise

Le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, invite le gouvernement à soutenir l'université dans son lancement d'un chantier en vue d'identifier des secteurs de la nouvelle économie et à encourager les entreprises et les organisations régionales d'innovation à participer au chantier. L'UQAC demande également au gouvernement de soutenir l'émergence de nouveaux champs d'expertise.

L'Union des producteurs agricoles: programme d'occupation du territoire

L'UPA demande au gouvernement la mise en place d'un programme d'occupation du territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, permettant de corriger les facteurs d'éloignement et de contraintes climatiques que subissent les entreprises agricoles depuis des années, causant un écart significatif sur leurs revenus nets. Premièrement, ce programme permettrait un transfert direct aux entreprises agricoles, plutôt que de devoir passer par une multitude d'intervenants. De plus, selon l'UPA, ce programme devrait être créé à partir de son propre budget, plutôt qu'être financé par la Financière agricole du Québec, qui constitue un élément de sécurité primordial pour les entreprises agricoles.

Société de la Vallée de l'aluminium: Transformation

Luc Boivin et Sylvain Gagnon de la Société de la Vallée de l'aluminium espèrent recevoir un appui du gouvernement afin de continuer d'accompagner les entreprises dans leurs projets de transformation de l'aluminium. La Société a d'ailleurs affirmé que 40 projets avaient été lancés en 2014 et que des investissements supplémentaires permettraient leur commercialisation.

Syndicat national des employés de l'aluminium de l'Alcan

Un parc industriel dédié à l'aluminium

Le SNEAA a insisté sur l'importance de conserver la première transformation de l'aluminium dans la région et d'axer sur le développement des deuxième et troisième transformations. L'organisation syndicale propose qu'un parc industriel dédié à l'aluminium soit créé. En favorisant l'implantation, l'accès et l'utilisation du métal chaud, la proximité de la matière première attirera les usines de transformations, a indiqué le président du syndicat, Alain Gagnon. Le maillage entre les industries et la production d'aluminium serait aussi favorisé par le maintien d'encouragements fiscaux et par l'adoption d'une politique industrielle, notamment, estime le syndicat.

Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium

Mieux soutenir et aider les PME

Le CQRDA a lancé un cri du coeur hier soir pour demander un changement des règles administratives et de financement pour que l'organisation puisse mieux se consacrer à sa mission première: soutenir les PME. Les ressources financières du CQRDA, fondé en 1993, ont diminué de 2002 à 2015. Le président du conseil d'administration, Jean Paré, demande au gouvernement d'augmenter la subvention du CQRDA, de permettre au centre de conserver sa liberté d'action et son modèle de financement initial ainsi que de permettre une utilisation des chercheurs universitaires ou collégiaux plus adaptée aux besoins des PME.

Regroupement des manufacturiers en métaux de la région

Situation de crise

« Les carnets de commandes sont actuellement au plus bas », a lancé le président du Regroupement des manufacturiers en métaux, Marc Savard, lors de sa présentation. En 2013-2014, l'emploi a connu une baisse de 10 % dans le secteur dans la région. L'organisation propose quatre actions pour trouver une solution à cette « crise majeure ». Le regroupement demande la création d'un fonds régional en capital de développement, de diversification et d'innovation (50 M$ sur 5 ans), une diminution de 30 % des tarifs d'électricité L et M et du prix du gaz naturel, une réduction de 100$ la tonne pour chaque tonne d'aluminium transformée dans la région ainsi que la création d'un crédit d'impôt régional pour stimuler l'exportation. Le PDG de Remac, André Poulin, a ajouté que le financement de ces demandes pouvait être facilement trouvé: « La région donne actuellement près de 15 % des redevances du Québec sur les ressources naturelles, tandis que nous représentons 3 % de la population ».

Administration portuaire de Saguenay

Intégration au Plan Nord

Le directeur général de Port Saguenay, Carl Laberge, a fait valoir les avantages concurrentiels particuliers du port en eau profonde de Grande-Anse. Pour faire augmenter les activités des installations portuaires et utiliser tout leur potentiel, il suggère que le port soit intégré à la Stratégie maritime gouvernementale et au Plan Nord. « Il va falloir en parler, parce que les marchandises [en provenance du 49e parallèle], on ne les sortira pas en ballon! » a lancé celui qui a fait rire la salle à plusieurs reprises pendant sa présentation. L'appui du gouvernement pour le développement de projets tels qu'Arianne Phosphate est essentiel pour « qu'on ne voit pas juste les problèmes, mais aussi les solutions », a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer