La caisse Desjardins d'Alma

Aucune fermeture prévue

Le directeur général et le président de la... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

Le directeur général et le président de la Caisse d'Alma, Laurent Villeneuve et Régis Tremblay, ont dressé, hier, le bilan de la dernière année.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

Alors que le nombre de transactions au guichet continue de dégringoler, la caisse Desjardins d'Alma, qui dessert plusieurs municipalités, de Saint-Nazaire à Sainte-Monique, est catégorique. Aucune fermeture de points de service n'est envisagée pour la prochaine année.

«Cette technologie est en pente descendante. Au guichet du centre-ville d'Alma, on faisait 30 000 transactions par mois, maintenant, c'est 20 000. Les gens utilisent de plus en plus internet», constate Laurent Villeneuve, directeur général de la Caisse d'Alma, qui a dressé, hier, le bilan de la dernière année de l'organisation, au lendemain de l'assemblée annuelle.

«Mais pour nous, c'est clair et net. Il n'y aura aucune fermeture du centre. Nous avons 15 guichets à Alma et dans le secteur Nord. On en a beaucoup plus que nos concurrents. Et même si dans un secteur un guichet est plus ou moins rentable, on le maintient, car c'est encore un service important pour le milieu. Il faut dire que c'est notre santé financière qui nous permet d'affirmer haut et fort qu'il n'y aura aucun projet de fermeture pour la prochaine année», ajoute M. Villeneuve.

Si plusieurs institutions bancaires ont récemment annoncé la hausse de tarifs, notamment les frais de transactions, Desjardins ne devrait pas emboîter le pas.

«Lorsqu'il y a des augmentations ou changements, ça doit être annoncé 60 jours avant leur entrée en vigueur. Nous, les changements, s'il y en a, doivent être apportés en juillet, donc pour nous, des hausses, ce n'est pas prévu», explique M. Villeneuve.

Ristournes

Pour cette année, ce sont des ristournes de près de 2,4 millions$ que recevront les membres de la Caisse populaire Desjardins d'Alma, dont 300 000$ seront injectés dans le fonds d'aide au développement du milieu pour soutenir différents organismes.

Le volume d'affaires s'est quant à lui accru de 7,3% pour atteindre 2 milliards. Pour la première fois de son histoire, l'actif de la caisse a dépassé le cap du milliard. Les prêts aux membres ont progressé de 8,6% passant de 838 millions$ à 910 millions$.

Par ailleurs, près de 355 000$ ont été versés au cours de la dernière année pour le soutien de plusieurs projets et d'organismes du territoire.

«Cette façon de se distinguer des concurrents fait partie intégrante de la responsabilité de citoyen corporatif de la classe. Nous sommes les administrateurs d'une entreprise qui prend ouvertement le parti des gens et des organisations d'ici», souligne le président de la Caisse d'Alma, Régis Tremblay.

La dernière année a également été marquée par deux grands honneurs pour la Caisse d'Alma. L'institution a reçu la distinction de la meilleure performance globale des caisses de son groupe d'appartenance au sein de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean-Charlevoix-Côte-Nord. La Caisse a également gagné le prix Efficacité et productivité pour son projet de regroupement avec la Caisse Desjardins de Mistouk.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer