UQAC

Budget déficitaire de 2,8 millions $

Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).... ((Archives))

Agrandir

Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les membres du conseil d'administration de l'UQAC, réunis en séance hier après-midi, ont adopté un budget déficitaire de 2,8 millions de dollars pour l'année 2015-2016.

Ce budget n'inclut pas les compressions annoncées dans le dernier budget du gouvernement du Québec, puisque le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche n'a toujours pas communiqué ses orientations budgétaires à l'UQAC.

« Le budget initial 2014-2015 prévoyait un déficit de près de 3 millions de dollars. La direction de l'UQAC est assurée que la communauté universitaire saura, encore une fois, relever le défi afin que l'équilibre budgétaire soit atteint pour l'année en cours, laquelle se termine le 30 avril », peut-on lire dans le communiqué de presse émis par la direction.

L'an dernier, le budget adopté faisait état d'un déficit d'environ 1 million, mais l'équilibre budgétaire avait finalement été atteint pour l'année 2014-2015, a affirmé le président du Syndicat des professeurs et des professeures de l'UQAC, Gilles Imbeau.

« Ce n'est pas une surprise, nous savions qu'un déficit de 3 millions était envisagé. Mais nous devons surtout attendre à l'automne pour le dépôt du budget révisé, parce que présentement, ce ne sont que des prévisions des dépenses. Par exemple, le budget déposé aujourd'hui [hier] prévoit 1 million de dollars pour le développement universitaire. L'an dernier, c'était le même montant, mais il n'a pas tout été utilisé. C'est vraiment lors du dépôt du budget révisé que nous en saurons davantage », a affirmé Gilles Imbeau.

Coupes à venir

« Consciente de tous les efforts déjà déployés par l'ensemble des acteurs de l'université, la direction se dit très préoccupée par les effets des coupes budgétaires dans le financement du système universitaire québécois. Pour les années à venir, il est difficile d'envisager des solutions pour absorber les nouvelles compressions, sans atteintes importantes à la mission fondamentale de l'UQAC », a affirmé la direction par voie de communiqué. Il n'a pas été possible de s'entretenir avec le recteur de l'université, Martin Gauthier.

De son côté, la présidente du MAGE-UQAC, Gabrielle Simard, s'est dite préoccupée. « Ce n'est pas une réelle surprise pour nous, car l'université a subi plusieurs coupes au cours des dernières années. Mais la situation est inquiétante, surtout que ce budget n'inclus pas les récentes compressions du gouvernement provincial », a affirmé Gabrielle Simard.

Depuis 2011, l'UQAC a subi des compressions totalisant 13 000 000 dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer