Évaluer les besoins et apporter de l'aide humanitaire

Des militaires de la 2e Escadre au Népal

Le commandant de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le commandant de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville, le colonel Érick Simoneau.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Deux militaires de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville, le lieutenant-colonel Francis Malette et le major Simon Comtois, ont atterri au Népal, hier. Quatorze autres militaires de Bagotville pourraient rejoindre les rangs de L'Équipe d'intervention en cas de catastrophe (EICC) du Canada et y être déployés au cours des prochains jours.

Les deux militaires ont appris dimanche qu'ils seraient déployés au Népal, à la suite du séisme qui a secoué le pays, samedi. La 2e Escadre de Bagotville, qui compte maintenant 311 membres, est spécialisée dans ce genre de mission humanitaire. Prévoir que le site d'intervention est opérationnel et s'assurer que les militaires ont tout ce dont ils ont besoin; voilà deux des principales tâches de la 2e Escadre lors de ce type de mission.

Quelques heures après que la vallée de Katmandou ait été secouée par le plus violent séisme de son histoire, le commandant de la 2e Escadre, le colonel Érick Simoneau, a rapidement été mis à profit. Jusqu'à maintenant, le séisme aurait fait 8500 morts. Et le premier ministre népalais redoute que le bilan s'alourdisse à 10 000 victimes.

«Ce genre de mission est exactement la raison d'être de la 2e Escadre. Le lieutenant-colonel Francis Malette et le major Simon Comtois commenceront par évaluer la situation sur le terrain, afin de faciliter le travail des autres militaires de l'ÉICC, qui achemineront l'aide humanitaire directement aux Népalais. Le rôle de la 2e Escadre est de planifier le travail des militaires canadiens qui seront déployés, de s'assurer qu'ils auront accès à tout ce dont ils auront besoin, qu'on parle d'essence ou de nourriture. Il faut également qu'ils s'assurent que l'aéroport de Katmandou est adéquat pour recevoir tout l'équipement des militaires nécessaire», a expliqué le colonel Simoneau.

«faire voler les pilotes»

«En bref, on ouvre la place. On met tout en place pour que les lieux soient opérationnels pour la mission d'aide. J'aime dire que la 2e Escadre permet de faire voler les pilotes en formation», image le colonel.

On ignore encore combien de temps durera la mission. «C'est très variable. Mais je m'attends à déployer encore 14 autres militaires au Népal. Ils sont actuellement prêts à partir et ils le sauront 24 heures ou 48 heures à l'avance», explique le colonel Érick Simoneau.

Ce n'est pas la première mission du genre pour les militaires de la 2e Escadre de Bagotville. Sept d'entre eux avaient été déployés aux Philippines durant un mois, lorsque le typhon Haiyan a fait des milliers de morts.

«Nous étions également allés au Koweït (mission Impact) et en Roumanie, afin de donner un appui logistique aux militaires sur place. Il s'agit d'un beau travail d'équipe entre les différentes bases canadiennes», souligne le colonel Simoneau. Au Koweït, ils étaient une trentaine de militaires de la 2e Escadre, et en Roumanie, ils étaient un peu plus de 40.

Budget

Par ailleurs, le colonel Érick Simoneau ignore si l'augmentation de 3% du budget de la Défense nationale permettra à la 2e Escadre de concrétiser son plan d'investissement. «C'est difficile à dire pour le moment. À l'automne, le projet d'investissement pour les infrastructures et les équipements de la 2e Escadre sera analysé par le gouvernement. C'est à ce moment que nous en saurons davantage», affirme le colonel Simoneau.

Actuellement, les membres de l'escadre expéditionnaire occupent des bureaux temporaires à la base militaire. De nouvelles infrastructures devraient être construites au cours des prochaines années. Ces nouveaux bâtiments permettraient d'accueillir 550 militaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer