Valérie Tremblay nommée directrice générale de Holstein Québec

La gestion de père en fille

Valérie Tremblay suivra les traces de son père... ((Courtoisie))

Agrandir

Valérie Tremblay suivra les traces de son père à Holstein Québec. Elle entrera en fonction le 4 mai prochain en tant que directrice générale.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Frédéric Marcoux, stagiaire
Le Quotidien

L'amour pour l'agriculture et le désir de s'impliquer: voilà ce qui motive Valérie Tremblay à suivre les traces de son père Denis au sein de l'association Holstein Québec. Alors que Denis se retirera de la présidence, sa fille s'apprête à faire ses débuts comme directrice générale, le 4 mai.

La mission de l'organisme est d'aider les éleveurs holsteins dans la gestion de leur entreprise, de les rassembler, afin d'assurer une bonne représentation de leurs intérêts. L'association existe depuis 1933. Elle compte 5117 membres répartis dans 26 clubs Holstein au Québec.

Le 2 avril, Valérie Tremblay a eu une pensée pour son père lorsqu'elle a officiellement été nommée directrice générale. Elle poursuit une tradition d'implication familiale vieille de plus de 30 ans. Denis Tremblay a occupé diverses fonctions au sein de Holstein Québec, avant de se consacrer corps et âme à la présidence depuis trois ans.

«C'est une grande fierté pour moi d'assurer la relève de mon père, partage Valérie Tremblay d'une voix tremblante d'émotion. Je savais que mon arrivée signifiait son départ, car on ne voulait pas de possibles conflits d'intérêts. On a discuté de la situation, et c'est une décision mutuelle qui s'est prise dans un grand respect.»

Valérie ne s'en cache pas, le dévouement de son père dans tout ce qu'il entreprend l'a toujours motivée à en donner plus. Après des études en science agricole à l'Université McGill, la passionnée d'agriculture a renoué avec son désir d'aider les éleveurs québécois. Elle a occupé un poste de coordonnatrice spécialisée en génétique à Holstein Québec pendant 11 ans, avant de poursuivre son parcours au niveau national pendant quatre ans à Holstein Canada.

«J'ai toujours eu un exemple paternel pour m'impliquer, explique-t-elle. Quand j'étais plus jeune, je l'aidais à écrire ses communiqués pour le club Holstein de la région. C'est né d'une passion pour l'agriculture.»

Recommandée par plusieurs

Denis Tremblay, propriétaire de la ferme Léothé à Jonquière, soutient que sa fille a été recommandée par plusieurs pour ce poste. La proximité de son aînée avec les éleveurs holsteins a été bénéfique, selon le paternel.

«Elle a fait ses classes. Valérie a travaillé pour se rendre là. Beaucoup de nos membres suggéraient son nom pour occuper cette fonction. Sa nomination est un choix logique. Les gens venaient nous voir en disant: "Ça nous prendrait une personne comme elle"», mentionne fièrement Denis Tremblay.

Un comité indépendant a sélectionné la candidature de Valérie Tremblay pour occuper cette fonction.

Nombreux Défis

La femme de 36 ans est prête à relever le défi qui l'attend. Valérie Tremblay souhaite imbiber l'organisation d'un bel esprit d'équipe.

«L'esprit d'équipe va être primordial pour moi! Il n'y a pas de place à l'individualisme pour atteindre nos objectifs. Il faut rester proche des éleveurs qu'on représente pour être encore plus capable de répondre à leurs besoins», mentionne-t-elle.

Valérie Tremblay sera officiellement en poste à Holstein Québec le 4 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer