Meilleure performance énergétique que l'AP60

APXe, la nouvelle technologie de RTA

À peine le Complexe AP60 d'Arvida vient-il de... ((Archives))

Agrandir

À peine le Complexe AP60 d'Arvida vient-il de couler ses premiers lingots que déjà, une technologie plus performante sur le plan énergétique fait l'orgueil de Rio Tinto Alcan.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À peine le Complexe AP60 d'Arvida vient-il de couler ses premiers lingots que déjà, une technologie plus performante sur le plan énergétique fait l'orgueil de Rio Tinto Alcan.

Identifiée sous l'appellation APXe, la cuve d'électrolyse dernier cri a été choisie pour la future usine de Dak Nông au Vietnam. Cette aluminerie devrait produire quelque 300 000 tonnes de métal à la fin de 2016, pour ensuite accroître sa capacité annuelle à 450 000 tonnes d'ici 2019, selon les données fournies par le promoteur du projet, la société Tran Hong Quan Metallurgy Company.

«Nous avons signé une entente de principe pour la vente potentielle de notre technologie APXe. Il s'agit d'une technologie de cuves à basse consommation énergétique encore plus performante que la technologie AP60 d'un point de vue efficacité énergétique», confirme la responsable des relations publiques chez Rio Tinto, Claudine Gagnon.

À première vue, la technologie APXe présente de nombreuses similarités avec l'AP60. Dans les deux cas, la cuve est, à quelques détails près, identique. L'énergie injectée dans chacune d'elles diffère toutefois d'une centaine de milliers d'ampères.

Alimentée à 500 000 ampères, l'APXe fournit 3,7 tonnes d'aluminium par jour, pour un rendement de 12,3 MWh/tonne.

Quant à elles, chacune des 38 cuves du Complexe technologique AP60 d'Arvida produisait, en 2014, un peu plus de quatre tonnes par jour, pour un rendement de 13,3 MWh/tonne d'aluminium. Depuis, RTA a été en mesure d'accroître la performance de l'AP60 jusqu'à atteindre un ratio de moins de 13 MWh/tonne, peut-on lire dans une récente publication interne de la compagnie.

Pas d'APXe à Arvida

Comme la cuve de type AP60, celle de technologie APXe est née au Laboratoire de recherches des fabrications (LRF) de Saint-Jean-de-Maurienne, en France. C'est à partir de cet ancien centre de Péchiney que les chercheurs de RTA tentent de faire de l'APXe la référence mondiale en matière d'efficacité énergétique.

Le Centre de recherche et de développement Arvida contribue lui aussi à l'évolution de cette nouvelle cuve, inspirée de l'AP60. L'une et l'autre sont faites à partir d'une structure identique, ce qui inclut les barres omnibus et la coquille des cuves, mais également le système de contrôle.

Néanmoins, chez RTA, il n'est aucunement question d'introduire l'APXe dans les phases 2 ou 3 de l'usine d'Arvida.

«L'expansion d'Arvida passera par l'AP60», affirme Claudine Gagnon en entrevue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer