Une manifestation devant l'hôtel de ville

Des appuis pour Rubie

Rubie Bergeron était contente de voir autant de... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

Rubie Bergeron était contente de voir autant de monde, hier midi.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

L'élan de solidarité envers Rubie Bergeron et son refuge pour animaux ne s'essouffle pas. Hier, environ 80 personnes et une vingtaine de chiens ont manifesté devant l'hôtel de ville d'Alma, en appui à la jeune femme. Et ils sont maintenant près de 16 000 internautes à la supporter via sa page Facebook.

La pluie et le temps froid n'ont pas freiné les amoureux des animaux, hier midi. «Je suis surprise qu'il y ait autant de monde. Ça m'encourage et ça me prouve que je ne me bats pas pour rien», a affirmé Rubie Bergeron. Son refuge, La Passion de Rubie, est menacé de fermeture. En effet, selon le règlement en vigueur à Alma, il est impossible d'opérer un refuge dans une résidence, comme c'est le cas pour Rubie. Pourtant, la jeune femme accueille des animaux abandonnés depuis maintenant trois ans. Ce sont 1800 bêtes qui ont trouvé une nouvelle famille depuis. La balle est maintenant dans le camp de la Ville, qui devait aller visiter les installations de La Passion de Rubie la semaine dernière. La visite a toutefois été remise.

«J'attends la décision de la Ville. Mais d'ici là, je compte continuer les moyens de pression et je suis vraiment contente de voir autant de gens m'appuyer», a indiqué Rubie, qui a demandé à rencontrer le maire Marc Asselin. Elle n'a toutefois pas eu de réponse.

Pour Geneviève Desilet, il n'était pas question de manquer la manifestation, même s'il pleuvait. Elle avait d'ailleurs enfilé des imperméables à ses deux chiens pour aller appuyer Rubie.

«Les animaux font du bien au moral. C'était important pour moi de venir ici pour encourager ce que Rubie fait. Elle donne tellement de son temps pour sauver les animaux et elle le fait bien», estime la jeune femme, qui tenait le petit Momo dans ses bras.

Même chose pour Diane Tremblay qui avait confectionné des pancartes pour l'occasion, sur lesquelles on pouvait lire «Je suis Rubie». «Elle a tellement un grand coeur. Et je trouve ça très important de supporter les gens qui sauvent les animaux», a affirmé la dame.

Si quelques dizaines de personnes s'étaient déplacées, d'autres ont manifesté leur appui à Rubie Bergeron en klaxonnant. Une pétition en ligne avait également été signée par plus de 3800 personnes, hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer