25 militaires ont quitté Bagotville hier

Plus d'une centaine de militaires de la Base... (Photo Rocket Lavoie, archives Le Quotidien)

Agrandir

Plus d'une centaine de militaires de la Base de Bagotville participent à l'opération IMPACT au Moyen-Orient.

Photo Rocket Lavoie, archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

Plus d'une centaine de militaires de la Base de Bagotville se sont envolés dans les derniers jours pour participer à l'opération IMPACT, la contribution des Forces armées canadiennes à la Force de stabilisation au Moyen-Orient.

Vingt-cinq militaires de la 3e Escadre de Bagotville ont quitté le sol régional, hier, lors d'un troisième et ultime départ. «Ce sont des militaires de tous les corps, dont les techniciens, l'approvisionnement, la logistique, les renseignements, l'administration et même un médecin. Nous avons aussi des pilotes qui sont partis individuellement pour cette opération. Au total, il y a plus de 100 militaires de la Base militaire de Bagotville qui y participent», a détaillé l'officier aux affaires publiques, Nadine Belley-Traoré.

Les membres des Forces armées canadiennes qui sont déployés au Moyen-Orient vont remplacer ceux qui se trouvaient à l'étranger depuis octobre 2014 dans le cadre de l'opération IMPACT. Ils provenaient de la 14e Escadre de Greenwood, en Nouvelle-Écosse, de la 8e Escadre de Trenton, en Ontario, et de la 4e Escadre de Cold Lake, en Alberta.

Pour cette opération en terrain étranger, le système de rotation permet aux Forces canadiennes d'assurer une présence continue et une opérationnalité optimale.

C'est donc dire que les militaires de la Base militaire de Bagotville pourraient rentrer aux pays dans six mois, soit en octobre 2015, approximativement.

L'opération IMPACT constitue la contribution des Forces armées canadiennes à la Force de stabilisation au Moyen-Orient, soit la mission militaire de la coalition internationale contre l'État islamique en Irak et en Syrie.

Cette opération, qui comprend le déploiement de plus de 600 militaires canadiens, a été prolongée le 30 mars pour une période d'au moins douze mois. Des militaires de la Base militaire de Trenton se sont aussi envolés hier.

Julien.renaud@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer