Bris d'un transformateur d'Hydro-Québec

De l'huile dans la Rivière-aux-Saumons?

Après vérifications, la terre contaminée était placée dans... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Après vérifications, la terre contaminée était placée dans un camion pour être transportée dans un site de décontamination.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Une partie des 2000 litres d'huile isolante provenant d'un bris de transformateur du poste Chamouchouane d'Hydro-Québec s'est faufilée jusque dans un petit ruisseau qui se jette dans la Rivière-aux-Saumons à La Doré.

L'information a été confirmée par le ministère de l'Environnement du Québec. L'ampleur des dégâts n'est pas encore évaluée. «Comme il s'agit d'une situation d'urgence, un bassin de contention avec estacade et des boudins absorbants ont été installés pour confiner le déversement dans un petit secteur du ruisseau. Une entreprise a été engagée par Hydro-Québec pour effectuer du pompage de l'eau et du sol contaminé», a expliqué la porte-parole du ministère Stéphanie Lemieux.

Lors de la visite du Quotidien sur les lieux, il était possible de voir qu'environ huit personnes s'affairaient dans le ruisseau pour effectuer les travaux de décontamination. Plus loin, près du poste, un camion-citerne était vidé de son chargement sur des toiles spéciales. Ensuite, le sol souillé était transporté par camion dans un site de décontamination.

Stéphanie Lemieux affirme que seulement un petit secteur du ruisseau a été pollué et que l'huile ne se serait pas rendue dans la Rivière-aux-Saumons qui est une frayère à Ouanananiche. «Nos premières indications nous laissent croire que ça ne serait pas le cas. D'autres vérifications seront faites après que nous aurons terminé la supervision des travaux d'urgence qui limitent les impacts de cette fuite», précise-t-elle. Il n'y aurait pas eu de mortalité de poissons. Les travaux de décontamination vont se poursuivre encore quelques jours.

Chez Hydro-Québec, la responsable des communications, Alexandra Fortin, assure que la société d'État suit à la lettre les procédures environnementales. «Nous sommes intervenus très rapidement pour limiter le déversement. Nous collaborons avec le ministère dans la tenue de l'enquête», a-t-elle affirmé.

C'est le bris d'un séparateur eau/huile d'un transformateur qui a causé cette fuite. Il s'agirait du premier accident du genre à survenir au poste Chamouchouan.

C'est d'ailleurs à partir de ce poste que se déploierait la nouvelle ligne de transport de 735 kV en direction de Montréal. L'annonce de ce projet de plus d'un milliard de dollars pourrait se faire aujourd'hui ou demain même si le BAPE a demandé la réalisation de nouvelles études.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer