Jeu vidéo créé par des étudiants de l'UQAC

Une razzia à un gros concours

Le prototype Quanta a dominé dans trois catégories.... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Le prototype Quanta a dominé dans trois catégories. Les huit créateurs ont remporté 12 000$ en bourse la semaine dernière.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux, stagiaire
Le Quotidien

Quatre étudiants de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), en collaboration avec quatre collègues de l'École des arts numériques, de l'animation et du design (N.A.D) ont gagné trois prix assortis d'une bourse de 12 000$, dans le cadre d'une compétition du géant Ubisoft, le 8 avril dernier.

Les honneurs ont été remis dans le cadre de la cinquième édition d'un concours visant à récompenser les meilleurs prototypes de jeux vidéo.

Un total de 102 étudiants de 10 universités ont participé à la compétition.

Le projet Quanta de Martin Lavoie, Brian Fillion, Patrice Pedneault et Anthony Gallant a remporté le prix du meilleur prototype. Un honneur accompagné d'une bourse de 8000$. Quanta a aussi triomphé dans la catégorie meilleure direction artistique et celle de la meilleure qualité des prises de vues, personnages et contrôles. Un montant de 2000$ accompagne chacun des titres.

«Le prototype Quanta a réussi à se démarquer un dépassant les attentes du jury dans plusieurs catégories», a fait savoir le président du jury de la cinquième édition du concours, Rapahël Parent, par voie de communiqué.

Le jeu est composé d'un explorateur qui surmonte les épreuves en compagnie d'un serpent. Les deux joueurs font équipe sur deux ordinateurs et doivent s'entraider pour passer les étapes.

Un minimum de 15 à 20 heures par semaine a été nécessaire pour mener le projet à bon port. Les membres de l'équipe gagnante avouent ne pas avoir compté toutes les heures et les efforts consacrés. La dernière semaine, les passionnés de jeux vidéo l'ont passée à fignoler quelques détails pour livrer un jeu impeccable.

«Avec tout le temps qu'on a mis, on s'attendait de gagner un prix, mais jamais de bien faire à ce point là. C'est une surprise pour nous», avoue Patrice Pedneault, étudiant en conception de jeux vidéo.

«Sur le coup on ne travaillait pas pour ça, on voulait être fier de notre travail. C'est ce qui était plus important pour nous. L'argent était secondaire à nos yeux», de renchérir son collègue Brian Fillion.

Stagiaire Fmarcoux@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer