Séance du conseil de Sainte-Monique

Une atmosphère à trancher au couteau

La séance du conseil municipal de Sainte-Monique-de-Honfleur s'est... ((Photo Le Quotidien, Katerine Belley-Murray))

Agrandir

La séance du conseil municipal de Sainte-Monique-de-Honfleur s'est déroulée dans l'ordre, hier, devant plus de 100 citoyens entassés dans le local de la mairie. Les tensions sont toutefois palpables entre la mairesse Dolorès Boily et cinq des six conseillers.

(Photo Le Quotidien, Katerine Belley-Murray)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La séance du conseil municipal de Sainte-Monique-de-Honfleur s'est déroulée dans l'ordre, hier, devant plus de 100 citoyens entassés dans le local de la mairie. Les tensions sont toutefois palpables entre la mairesse Dolorès Boily et cinq des six conseillers.

La semaine dernière, des plaintes croisées de voies de fait ont été portées par la mairesse et le directeur général du village. Hier, ils étaient assis l'un à côté de l'autre à la séance du conseil, le directeur général portant aussi le chapeau de secrétaire-trésorier.

Le conseiller Mario Desbiens, un opposant à Dolorès Boily, a demandé hier à la mairesse lesquels de ses mots lui avaient valu une plainte à la Sûreté du Québec. La plainte aurait été déposée par la mairesse, selon ce qu'a affirmé M. Desbiens. « Nous pouvons nous rencontrer en tête à tête. On va prendre un rendez-vous », a indiqué la mairesse, fixant la rencontre à aujourd'hui.

La conseillère Suzanne Larouche a quant à elle proposé qu'un agent de sécurité soit embauché « pour le bien de la mairesse et du directeur général ». Dolorès Boily a alors affirmé ne pas se sentir en danger dans les locaux de la mairie. En entrevue après la séance, la mairesse a mentionné ne pas se sentir en danger puisqu'elle est en tout temps avec une autre personne lorsqu'elle se présente à ses bureaux. L'embauche ou non d'un agent de sécurité sera décidé en séance extraordinaire, vendredi.

Le conseiller Pascal Gauthier a mentionné que les conseillers n'ont pour l'instant pas le droit de demander des avis légaux aux avocats de la municipalité, la mairesse et le dg étant les seules personnes désignées pour ce faire. « Si nous ne sommes pas en présence du DG ou de la mairesse, on ne peut pas faire cette demande. On aimerait que ça change. » Le tout sera également discuté en séance extraordinaire.

Georges Bouchard, qui a été maire de Sainte-Monique pendant plus de 15 ans avant que Dolorès Boily lui succède, était présent à la séance. Adoptant un ton vindicatif, il a demandé à Dolorès Boily de quelle manière elle compte développer Sainte-Monique. « En avez-vous une, une vision? » Parlant de dossiers particuliers, c'est finalement le dg qui a répondu. « Il y a eu tellement de conflits que j'ai travaillé trois fois pour ma grosseur et je n'ai pas réussi à tout faire », a-t-il commenté.

Rencontre avec le MAMOT

Avant la séance, des fonctionnaires du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) ont rencontré les élus. Le directeur général, Jean-Claude Duchesne, n'a pas assisté à cette réunion.

« Il n'a pas été question de tutelle, assure la mairesse, qui souligne qu'il existe vraiment une scission au sein du conseil municipal. Ils nous ont rencontrés pour nous rappeler notre rôle et nos responsabilités. »

Bouton pour incendie

Des citoyens ont soulevé le fait que lors d'un récent incendie, une personne dont la résidence était en feu avait tenté de se rendre à la mairie pour peser sur un bouton qui avertirait les services d'urgence qu'il y a un feu dans le village. Selon le chef des pompiers, présent sur place, un tel bouton n'existe plus depuis au moins dix ans. Il a spécifié que le 9-1-1 est le bon moyen de joindre les pompiers. « On a déjà eu les signaux de fumée aussi; maintenant on a les cellulaires », a-t-il ironisé. Il a été résolu d'inscrire le « changement » dans le feuillet municipal distribué à la population.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer