Plus de 200 manifestants au Conseil de la MRC Domaine-du-Roy

L'austérité vient hanter les élus

Plus de 200 manifestants se sont réunis de... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Plus de 200 manifestants se sont réunis de 18h30 à 20h30 devant la mairie de Roberval.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Plus de 200 employés du domaine de la santé et de l'éducation ont manifesté, hier soir, devant l'hôtel de ville de Roberval, pour que les élus de la MRC Domaine-du-Roy prennent position contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Des pressions qui ont porté des fruits, car le message lancé par la vingtaine de manifestants qui ont pu entrer à l'intérieur a été entendu. « Je n'ai jamais vu une situation aussi chaotique dans le domaine de la santé. On a besoin de vous autres! Vous êtes nos représentants, pas les représentants du gouvernement libéral! Vous devez prendre position et exiger un dialogue entre le député de Roberval et les élus locaux », a demandé Gaston Langevin, vice-président régional à la Fédération de la santé et des services sociaux (CSN).

Rapidement, les élus ont pondu une résolution qui a été lue par le maire de Roberval, Guy Larouche. « La MRC Domaine-du-Roy demande au gouvernement du Québec et au député de Roberval Philippe Couillard de s'assurer que les décisions et mesures prises pour favoriser le retour à l'équilibre budgétaire ne se fassent pas au détriment des régions et des services de proximité sur le territoire de la MRC ».

Les représentants syndicaux ont témoigné de leur inquiétude sur les effets qu'auront les coupes de 23 M$ sur les services en région. « Moi, je l'ai vu ce que ça représentait 10 % de coupe pour les services aux jeunes du Foyer de groupe. Ce sont les services à des jeunes démunis qui diminuent. Je suis écoeuré de la politique. Il faut venir voir sur le plancher, voir ce qui se passe vraiment. Ça ne peut pas continuer comme ça », a lancé Sylvain Deschêsne, un éducateur spécialisé.

Même cri d'alarme de la part d'une représentante des CPE, Nathalie Dupéré. « Il faut aussi s'inquiéter pour 0-5 ans. Eux aussi vont subir les coupes gouvernementales, ce sont les services qui vont se détériorer. Il faut que vous mettiez en action. C'est l'avenir du Québec », a-t-elle affirmé.

La position de la MRC a satisfait le président Langevin. « Je suis agréablement surpris. C'est un pas dans la bonne direction. Ça ouvre le chemin pour accroître la pression », a-t-il mentionné aux élus.

Quand il a annoncé la position de la MRC aux manifestants restés dehors, ils ont poussé de grands cris de satisfaction. La CSN prévoit accentuer ses moyens de pression au cours des prochains jours.

De son côté, le maire de Roberval s'engage à mettre plus de pression sur le gouvernement. Il n'a pas digéré les coupes de poste au bureau du Forestier en chef.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer