Sylvain Fontaine, fondateur de Fond-vers

Passage payant chez les Dragons

Sylvain Fontaine a obtenu l'appui de quatre Dragons... ((Courtoisie Yanick MacDonald))

Agrandir

Sylvain Fontaine a obtenu l'appui de quatre Dragons pour son entreprise Fonds-vers, hier soir, lors de son passage à l'émission Dans l'oeil du dragon.

(Courtoisie Yanick MacDonald)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Doré
Le Quotidien

Sylvain Fontaine a lancé les bonnes lignes à l'eau, et la pêche a été fructueuse! De passage hier soir à l'émission Dans l'oeil du dragon, à Radio-Canada, l'entrepreneur baieriverain a obtenu l'appui non pas d'un, mais de quatre des cinq Dragons.

oint par téléphone hier, quelques minutes après la diffusion de son passage à l'émission, Sylvain Fontaine était déjà fort occupé.

« Pour être payant, ça l'est! Depuis tantôt, j'ai eu 25 appels! », a-t-il lancé, visiblement heureux.

M. Fontaine, propriétaire de Fond-vers, une entreprise qui fabrique une boîte de transport multifonctionnelle pour vers de terre, a séduit les juges de l'émission. La boîte développée à 100 % par M. Fontaine, le fruit de plus de deux années de labeur, est une alternative plus écologique aux compartiments de styromousse couramment utilisés.

Sur le site de l'entreprise, on apprend que la boîte est faite de polypropylène résistant. Elle peut être portée à la ceinture ou fixée à l'un des bords d'une embarcation. Le couvercle est muni d'un coupe-vers pour adapter l'appât et un espace de la boîte a été aménagé pour disposer des appâts restants.

M. Fontaine demandait 100 000 $ pour 25 % des parts de l'entreprise dont le produit est sur les tablettes depuis février 2014.

Bombardé de questions par les Dragons, M. Fontaine avait réponse à tout. Il avait même amené sur le plateau des exemples de ses concurrents, présentant leurs failles respectives.

« Ce n'est pas une question d'être arrivé préparé, c'est mon produit. C'est moi qui a monté l'entreprise, fait le plan d'affaires, qui est allé chercher les statistiques pour le plan et qui a obtenu du financement. Si je ne connaissais pas les réponses à leurs questions, j'aurais un problème! », lance le sympathique entrepreneur.

Serge Beauchemin a été le premier à manifester son intérêt pour l'entreprise, se disant impressionné par le travail accompli par l'homme. Alexandre Taillefer a même affirmé qu'il mériterait d'avoir sa propre statue à La Baie!

« Vous être l'incarnation de l'entrepreneuriat », a pour sa part louangé Danièle Henkel, la seule qui n'a pas embarquée dans l'aventure.

M. Fontaine avoue avoir été touché par l'appui des Dragons.

« Quand ce sont des gens comme ça qui ont du succès qui te le dise, ça vient te chercher. Souvent, tu es tout seul à penser que ton affaire est bonne, mais de te le faire dire par ces gens-là, même si ton entourage te le dit toujours, c'est quelque chose. Ils sont même prêts à investir dans ton entreprise! »

Retombées

L'émission a été enregistrée à la mi-mars. M. Fontaine explique que bien qu'aucune entente n'ait été signée, il a déjà des retombées de « l'effet Dragon ».

« Ils m'ont autorisé à publier une photo de moi et de dire que je participais à l'émission une semaine avant la diffusion. Déjà, Canadian Tire Québec m'a appelé pour des commandes, d'autres ont suivi et j'ai participé à un congrès pour les Zecs », explique-t-il.

Il est possible d'acheter la boîte de Fonds-vers au coût de 20 $ via le site Internet www.fond-vers.com ou dans divers commerces spécialisés en chasse et pêche comme les Canadian Tire, les boutiques Pro-Nature, de même que les Zecs et parcs.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer