Métallurgie au Cégep de Chicoutimi

Des cours en ligne offerts aux élèves

Michèle Deshaies, conseillère pédagogique en Technologies de l'information... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Michèle Deshaies, conseillère pédagogique en Technologies de l'information et de la communication au Cégep de Chicoutimi, et Nicolas Martel, coordonnateur du département du génie métallurgique, sont heureux de rendre accessible un cours de métallurgie grâce à l'application iTunes U.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Le Cégep de Chicoutimi se met à la fine pointe de la technologie et devient un des premiers établissements d'enseignement collégial du Québec à présenter des cours en ligne.

Depuis quelques jours, un cours de métallurgie est accessible sur iPad, iPhone, iPod et Mac. Grâce à l'application iTunes U, utilisée par plusieurs établissements scolaires - dont certaines des plus grandes universités américaines, dont Harvard -, les étudiants inscrits au programme pourront suivre la portion théorique de leur cours dans leur salon.

L'application permet aux étudiants de télécharger le matériel dont ils ont besoin afin de se préparer aux cours en classe.

« Le système permet de suivre la portion théorique du cours à la maison. Une fois en classe, les étudiants passent aux exercices pratiques. Ils ont accès au professeur au moment où ils mettent en pratique leurs connaissances », explique Michèle Deshaies, conseillère pédagogique en Technologies de l'information et de la communication.

« C'est le principe de classe inversée. En classe, ça permet de se concentrer sur la pratique, des visites industrielles notamment », ajoute Nicolas Martel, coordonnateur du département du génie métallurgique.

La portion du cours qui est actuellement disponible est accessible au public.

« Les universités utilisent l'application afin de rendre public le contenu des cours et des parties de cours. Pour elles, c'est une façon de partager le savoir en plus d'être une vitrine sur le monde », explique Éric Émond, responsable des communications au Cégep de Chicoutimi. « C'est certain que pour nous, c'est une vitrine à l'internationale. Mais une version privée de l'application pourrait aussi être utilisée dans le futur. »

Souvent, l'application est utilisée par des enseignants qui se filment pendant un cours. Nicolas Martel a voulu faire les choses autrement.

« On a décidé de tourner dans des laboratoires. J'ai voulu dynamiser l'enseignement », explique-t-il.

Tout un travail d'équipe a été nécessaire afin de tourner, monter et préparer les capsules.

Un cahier interactif est également en préparation.

Les premiers étudiants qui pourront bénéficier du nouveau type d'enseignement feront leur entrée au programme Technologie du génie métallurgique l'automne prochain.

Ils pourront visionner les capsules de 15 à 20 minutes chacune avant chaque cours.

D'autres cours en métallurgie devraient être ajoutés au fil du temps.

« C'est surprenant le nombre de téléchargements de partout que nous avons jusqu'à maintenant. Nous sommes satisfaits de la réponse. Ça donne envie d'aller plus loin », confirme Éric Émond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer