François Tremblay est outré

Le président de l'arrondissement de La Baie, François... ((Photo Mariane L. St-Gelais))

Agrandir

Le président de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay.

(Photo Mariane L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(La Baie) Invité à réagir à la sortie du groupe de membres du Bec-Scie, le président de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay, s'interroge sur les façons de faire de la Ville.

S'il considère que la modernisation des équipements du centre plein air est fondamentale pour l'avenir de l'organisme Contact nature Rivière-à-Mars, selon lui un produit d'appel de calibre international, François Tremblay dénonce la façon politique d'amener le dossier. La sortie médiatique visant à annoncer le projet a eu lieu alors que le président se trouvait en vacances à l'extérieur du pays. Il n'avait pas été averti au préalable. Dans l'article, le magistrat déclarait que c'est Martine Gauthier qui l'a convaincu de la nécessité de reconstruire rapidement un nouveau bâtiment au Bec-Scie.

«Pour avoir collaboré en partie au processus d'évolution du dossier du Bec-Scie, il avait été entendu en triennal entre Luc (Boivin), Martine et moi qu'on cautionnerait le projet avec une partie de notre budget. En aucun temps Martine Gauthier n'a eu à communiquer avec le maire pour le convaincre de la pertinence du dossier. Ça avait été fait des mois avant», martèle François Tremblay.

La conseillère Gauthier n'a jamais confirmé publiquement son adhésion au Parti des citoyens. Les informations circulant dans le milieu baieriverain indiquent toutefois qu'elle aurait donné son appui au maire.

Partisane et rétrograde

Le président de l'arrondissement de La Baie associe l'annonce du 17 mars dernier à de la politique partisane, rétrograde et irrespectueuse.

«C'est une vieille façon de faire de la politique et c'est inefficace pour la vision essentielle et concertée que l'arrondissement doit se donner. En appuyant la démarche partisane et purement politique du maire, Martine et Luc cautionnent de façon flagrante un manque de solidarité à cette nécessité de fonctionner en collectif et pour le collectif», ajoute celui qui croit que le maire de Saguenay s'ingère dans la vision de son arrondissement. La preuve en est, dixit François Tremblay, que ni Contact nature Rivière-à-Mars ni l'arrondissement de La Baie, les deux principaux partenaires du projet du Bec-Scie, n'ont été consultés avant l'annonce.

«Si le maire Tremblay est capable de nous donner un coup de fil pour nous dire c'est beau, on vous donne 1,4 million$, est-ce qu'on peut au moins se dire, entre nous autres, on va le mettre là, ou là et essayer de regarder si c'est la bonne décision? Quand Martine Gauthier avance, via le maire, que le projet risque de se déployer au détriment d'autres projets, est-elle en mesure de nous justifier si c'est au détriment d'une bibliothèque, d'un chalet pour le club de golf, d'un site aménagé pour le comité de la Consol ou d'un parc intergénération pour la pyramide?», questionne François Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer