Le Future Shop ferme pour devenir un Best Buy

Des vendeurs congédiés

Les clients se sont butés à des portes... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Les clients se sont butés à des portes closes, hier matin. Une affiche annonce le changement de bannière et la fermeture du commerce jusqu'au 4 avril.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Une vingtaine de conseillers en ventes du magasin Future Shop de Place du Royaume ont appris, samedi matin, qu'ils perdaient leur emploi.

La chaîne, achetée par Best Buy en 2011, changera de bannière et le magasin de Chicoutimi demeurera fermé jusqu'au 4 avril, le temps de réaménager la succursale.

L'annonce a provoqué la surprise de la cinquantaine d'employés convoquée à une rencontre par la direction du magasin autour de 7h. Lors du passage du Progrès-Dimanche en début de matinée, l'entrée du commerce était grillagée et une affiche annonçait la fermeture temporaire et le changement de dénomination.

Deux employés rencontrés sur les lieux se sont refusés à tout commentaire, transmettant les demandes d'information au siège social de Best Buy. Le porte-parole au Québec, Thierry Lopez, a répondu à nos questions par courriel.

«Au Québec, 11 magasins Future Shop fermeront et 14 seront convertis en Best Buy. Nous demeurons dans toutes les régions. Le magasin de Chicoutimi sera converti et amélioré. Tous les produits et services seront transférés», a déclaré le responsable des relations avec les médias. Le sort des commis qui ne sont pas rattachés aux ventes demeure inconnu.

Pas de commission

Un conseiller en ventes avec qui nous avons discuté a confié qu'il ne se doutait de rien.

«Les patrons du magasin nous ont lu une lettre qui avait été écrite par la compagnie. On nous a dit que le magasin serait converti en Best Buy. Tous les vendeurs sont ''clairés'' et ils vont prendre des commis à la place. Chez Future Shop, on était payés à la commission et on pouvait faire un très bon salaire. Chez Best Buy, ils ont un salaire fixe, ce qui permet à la compagnie d'économiser beaucoup d'argent», a expliqué notre interlocuteur, sous le sceau de la confidentialité. Il rappelle que Future Shop avait procédé à une première vague de coupes il y a un peu plus d'un an, avant de réembaucher du personnel. Les conseillers en vente ne sont pas les seuls à faire les frais de la restructuration. Des employés du service technique et du support informatique seraient aussi touchés. Des indemnités de départ seront versées aux personnes remerciées.

Toujours selon l'ex-employé avec qui nous avons échangé, le virage Internet entrepris il y a quelque temps par Future Shop laissait présager une diminution des ressources humaines en magasin.

«La tendance était vraiment d'augmenter les ventes Web, ce qui me faisait croire qu'on s'en allait vers moins d'employés et de plus petits magasins», a-t-il poursuivi.

Lorsque Best Buy a acquis Future Shop il y a quatre ans, la survie des deux bannières dans les régions du Canada où chaque commerce avait pignon sur rue semblait peu probable. L'une des raisons pouvant expliquer la conversion et le maintien du magasin de Chicoutimi est le fait que Best Buy ne possédait pas de succursale dans la capitale régionale.

Parallèlement à la nouvelle annoncée hier, le magasin Sears de Place du Saguenay liquide présentement tous ses téléviseurs et articles électroniques. Ce type de produit ne sera dorénavant plus disponible en magasin.

L'annonce des coupes chez Future Shop vient clore une semaine où les mauvaises nouvelles économiques se sont succédées dans la région. La mine Niobec a annoncé mardi qu'elle abandonnait son projet d'expansion et qu'elle mettait 70 personnes à pied. La station régionale de Radio-Canada a aboli sept postes et le projet de mine de ferrovanadium de la société BlackRock est officiellement reporté d'un an.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer