Rencontre prébudget avec Pierre Moreau

Les préfets font leurs demandes

Le député Serge Simard, les préfets André Paradis... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le député Serge Simard, les préfets André Paradis (Lac-Saint-Jean-Est), Jean-Pierre Boivin (Maria-Chapdelaine), le ministre Pierre Moreau, les préfets Gérald et Gérard Savard, des MRC du Fjord et Domaine-du-Roy, ont discuté pendant deux heures des enjeux régionaux.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La rencontre, le 19 mars dernier, entre le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau, et les quatre préfets du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a été l'occasion pour les élus locaux de dresser leur liste d'épicerie à l'approche du prochain budget provincial ainsi que dans le cadre des négociations entourant le renouvellement du pacte fiscal municipal.

Selon le résumé qu'en fait Gérald Savard, la rencontre de deux heures tenue au siège social de la MRC du Fjord-du-Saguenay à Saint-Honoré a été l'occasion de faire le point sur les revendications et enjeux des plus petites municipalités.

« Les préfets ont tenté d'obtenir des précisions sur la gouvernance de proximité. Nous tenons à ce que dans le cadre de la gestion du Fonds de développement territorial, de la Politique nationale de la ruralité et dans les fonds accordés pour les CLD, à ce que les MRC puissent décider elles-mêmes à quoi servira l'argent », explique M. Savard.

Dans le cas du Fonds de développement territorial, le préfet rappelle que l'enveloppe a été lourdement amputée en passant de 177 M$ à 100 M$. Il convient que le 100 M$ sera imputé au prochain budget, mais souhaiterait qu'à compter de 2016, il puisse être ramené à son ancien niveau.

Pour ce qui est des municipalités dévitalisées comme Petit-Saguenay, Desbiens et Lamarche, les préfets de la région souhaitent qu'elles puissent bénéficier d'une aide financière spéciale pour des projets liés à l'eau potable ou au traitement des eaux usées. M. Savard ajoute que plusieurs de ces municipalités ne peuvent concrétiser de tels projets même avec des subventions de 50 %. Il serait souhaitable, selon lui, que les municipalités puissent obtenir du financement qui pourrait atteindre jusqu'à 75 à 85 % à défaut de quoi les projets ne sont pas réalisés. M. Savard affirme qu'il est temps de faire connaître le point de vue municipal, d'autant plus que le gouvernement est en train de réviser les programmes.

Les coupes imposées dans les budgets des Centres locaux de développement (CLD) font également sentir leurs effets dans les milieux ruraux de même que la nécessité d'augmenter l'enveloppe de la voirie locale, qui avait été gelée depuis 1992. L'an dernier, Québec avait annoncé un rehaussement du budget de 50 M$. L'objectif des municipalités est de le voir hausser à 85 M$.

Tous ces sujets feront l'objet de discussions lors du Rendez-vous des régions organisé par la Fédération québécoise des municipalités le 3 juin prochain.

Au lendemain de la rencontre avec M. Moreau, les préfets ainsi que Luc Boivin, représentant de Saguenay, ont pu discuter avec le ministre fédéral Denis Lebel de la mise en place d'un service des douanes ainsi que de la nécessité de financement des projets spécifiques à l'aide de la taxe d'accise sur l'essence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer