Enseveli dans son silo à grains

Un agriculteur échappe à la mort

Une vaste opération de sauvetage a été mis... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

Une vaste opération de sauvetage a été mis en place pour récupérer l'agriculteur pris dans le réservoir.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Un agriculteur de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix est miraculeusement sorti indemne d'un silo rempli de grains, hier après-midi. Aux alentours de 13 h, Patrice Garneau s'est retrouvé prisonnier d'un des réservoirs du centre de grains de Pangea, situé sur la route 169 entre Saint-Bruno et Saint-Gédéon. Il aurait perdu pied en voulant débloquer un silo dans lequel la glace s'était accumulée.

Une vaste opération de sauvetage en hauteur et espace clos a été mise en branle pour récupérer l'agriculteur de 35 ans. Il aura fallu plus de deux heures aux pompiers pour le sortir du réservoir.

« La chute serait survenue alors qu'il faisait une manoeuvre afin de dégager le silo. Il a été enseveli de grains. Un autre homme était sur les lieux et a pu lui venir en aide, le temps que les secours arrivent. Il a notamment réussi à lui dégager le visage des grains », précise Jean Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Patrice Garneau a été transporté à l'hôpital d'Alma pour y traiter une légère hypothermie. L'accident aurait pu rapidement tourner au drame. La privation d'oxygène ou l'absorption de gaz toxique, produit par les grains, causent parfois la mort des gens qui se retrouvent coincés dans un tel réservoir.

Sauvetage

Sanivac a été appelé sur les lieux pour vider le silo, alors que l'agriculteur se trouvait toujours à l'intérieur. Des pompiers sont ensuite allés à la rescousse du fermier.

La direction de Pangea, qui a suivi les opérations à distance, hier, était soulagée de son dénouement. Patrice Garneau est copropriétaire avec PANGEA de la ferme Les Cultures ALY.

« Nous sommes soulagés et heureux que notre partenaire Patrice s'en tire sans blessure », mentionne Serge Fortin, cofondateur et directeur général de PANGEA. « La sécurité de nos partenaires et de leurs employés est une priorité pour nous. Un examen minutieux de la situation sera fait et des correctifs seront apportés au besoin. Dans chacune des coentreprises, nous veillons à ce que les meilleures pratiques soient appliquées en matière de sécurité au travail », poursuit M. Fortin.

Dangers dans les silos

Au cours des dernières années, la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) s'est penchée sur la prévention dans les silos. Selon les chiffres datant de 2006, un travailleur par année meurt enseveli ou intoxiqué dans ces entrepôts à grains.

« C'est un sujet qui préoccupe la CSST qui a d'ailleurs produit des documents à ce sujet. Il y a des risques à travailler dans les silos, des risques bien identifiés », rappelle Swann Thibeault, porte-parole de la CSST.

Dans la région, les plus récentes statistiques de la CSST ne rapportent qu'un décès en cinq ans dans le milieu agricole. Des résultats qui ne reflètent cependant pas la réalité, prévient Mme Thibeault.

« C'est difficile d'avoir un portrait juste dans le secteur agricole. Nos statistiques ne rapportent pas tous les accidents, seulement ceux qui concernent les gens qui ont un statut de travailleur au sens de la loi. Et dans le domaine agricole, il y a des gens qui n'ont pas ce statut. Par exemple, les propriétaires ou des gens de la famille. Nos statiques sont donc très conservatrices », conclut Mme Thibeault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer