Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

La moitié des suppléants absents aux examens

Les listes de remplacement des enseignants suppléants de... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les listes de remplacement des enseignants suppléants de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay seront complétées d'ici la fin de l'année scolaire

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Près de la moitié des enseignants suppléants inscrits sur la liste des remplacements de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay ne se sont pas présentés aux nouveaux examens de sélection. Une surprise pour la commission scolaire qui a vu le processus s'alléger.

Au total, 408 enseignants suppléants du préscolaire primaire figuraient sur la liste de la CS. Du nombre, 213 seulement se sont présentés pour passer les nouveaux tests de sélection, comprenant entre autres un examen de français. C'est donc dire que 195 d'entre eux n'ont pas tenté leur chance afin de figurer sur la nouvelle liste, beaucoup plus restreinte. Le faible taux de participation a causé la surprise à la Commission scolaire.

«On savait que la liste n'était pas complètement à jour, mais on a été très surpris de passer de 408 personnes convoquées à 213 examens», souligne Hélène Aubin, responsable des communications de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. «On suppose que les gens sont partis ailleurs, qu'ils ont trouvé un emploi dans une autre commission scolaire ou qu'ils ont changé de domaine de travail. C'est difficile à expliquer.»

Les candidatures divisées en deux groupes

Sur les 213, 90 se retrouvaient en lice pour être sur la liste des petits bassins, car n'enseignant pas dans des champs spécialisés. Les 123 autres sont destinés au grand bassin, qui regroupe l'ensemble des établissements. Ces derniers enseignent dans des champs spécialisés. Toutefois leur processus de tests n'est pas complété.

De la liste des 90, 12 ont échoué aux examens de français et de compétences. La note de passage exigée à l'examen est de 70%.

Les 78 toujours en lice devaient passer une entrevue. Le processus n'est pas encore complété, mais environ 70 devraient finalement figurer sur la liste de remplacement.

«Nous sommes satisfaits. Les jeunes sont très bons», estime le président de la commission scolaire, Antonin Simard.

Les 70 personnes restantes après l'entrevue seront réparties sur la liste des petits bassins, des regroupements de quelques écoles. Ils sont admissibles aux remplacements dont la durée est de 10 jours ou moins.

La commission scolaire souhaitait accorder la priorité aux enseignants remplaçants qui sont destinés aux petits bassins. La liste sera constituée et opérationnelle dès le 7 avril.

Les champs spécialisés

Le processus de sélection est toujours en cours pour les 123 autres remplaçants qui auront accès au grand bassin, c'est-à-dire à l'ensemble des établissements de la commission scolaire, en raison de leur spécialisation. «Ils enseignent dans des champs spécialisés comme anglais, adaptation scolaire, arts ou musique», énumère Antonin Simard. «S'ils étaient répartis dans les petits bassins, ils ne travailleraient pas assez.»

Le processus complet sera terminé avant la fin de l'année scolaire.

Satisfait du processus

Le président de la commission scolaire est satisfait du déroulement de la sélection et de la décision d'entreprendre un tel processus. «La priorité a été accordée à la stabilité et au travail des enseignants. Les gens apprécient la nouvelle formule puisqu'elle permettra d'assurer une stabilité dans les écoles, chez les jeunes, en plus d'être équitable», affirme-t-il. «Ça va être beaucoup plus agréable. Ça va être clair et stable pour tout le monde. Ce sera gagnant-gagnant», conclut le président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer