La mort considérée comme suspecte par la SQ

Fillette de 17 mois décédée

L'état de la mère du bébé décédé a... ((Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie))

Agrandir

L'état de la mère du bébé décédé a nécessité son transport à l'hôpital.

(Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Pour une deuxième fois en un mois, une histoire dramatique impliquant un bébé secoue la région. Une fillette de 17 mois a été trouvée sans vie dans son lit dans une résidence de Jonquière hier matin.

Les policiers ont reçu un appel de la mère, à 8h39 samedi matin, affirmant que son bébé était mort. Les agents se sont déplacés sur la rue Saint-Jacques, au centre-ville de Jonquière, où ils ont trouvé la petite inanimée.

Il se trouvait en état d'arrêt cardio-respiratoire, indique-t-on, du côté de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec. Des manoeuvres de réanimation ont été effectuées tout au long du transport en direction de l'hôpital de Jonquière. Le décès a été constaté au centre hospitalier.

L'état de la mère de l'enfant a nécessité son transport à l'hôpital. À sa sortie de la résidence, escortée par les ambulanciers, elle s'est effondrée dans la neige.

Une enquête est menée afin de déterminer les circonstances du décès. «La mort est considérée suspecte. Dans ce cas, l'enquête est confiée au Service d'enquêtes régionales de la Sûreté du Québec», affirme Jean Tremblay, responsable des communications à la SQ. «Cette fois, une enquête est menée en collaboration avec la Sécurité publique de Saguenay afin de déterminer s'il y a eu un acte criminel ou négligence.»

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de l'enfant.

«La prochaine étape pour nous, c'est les résultats de l'autopsie. Habituellement, lorsqu'il s'agit d'un bébé, les résultats préliminaires sont connus assez vite», assure le porte-parole de la SQ.

Interrogés par la police

La mère de l'enfant, de même qu'un homme qui n'est pas un membre de la famille et qui se trouvait sur place au moment des événements devaient être rencontrés par les policiers hier.

«Pour l'instant, aucune hypothèse n'est avancée», affirme Jean Tremblay.

Le coroner Sylvain Truchon est chargé du dossier.

«Tout décès qui survient en dehors de l'hôpital impliquant un enfant de moins de six ans fait l'objet d'une enquête», précise-t-il. «Je ne peux en dire plus pour le moment. J'ignore si la famille élargie a été mise au courant de la situation. Les parents sont en crise.»

Le coroner confirme toutefois qu'à cet âge, la possibilité d'une mort subite du nourrisson est écartée.

(Avec Myriam Gauthier)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer