Produits forestiers Résolu et FSC Canada

Volonté de travailler ensemble

Produits forestiers Résolu et FSC Canada vont travailler... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Produits forestiers Résolu et FSC Canada vont travailler en collaboration pour que la multinationale recouvre la certification environnementale sur deux territoires de coupes dans la région.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Produits forestiers Résolu et FSC Canada vont travailler en collaboration pour que la multinationale recouvre la certification environnementale sur deux territoires de coupes dans la région.

C'est ce qui s'est dégagé de la rencontre qui a eu lieu jeudi entre le grand patron de Résolu, Richard Garneau, et le président de FSC Canada, François Dufresne. Une rencontre forcée par la mise en demeure qu'a reçue Résolu pour avoir affirmé que Greenpeace exercerait de la pression sur FSC Canada pour que la multinationale perde ses certifications.

«Nous avons convenu de regarder vers l'avenir. Résolu a été très claire, elle croit à l'importance de la norme et veut rester membre de notre organisation. Il faut maintenant travailler ensemble pour qu'elle retrouve ses certifications au Lac-Saint-Jean», a déclaré le président de FSC Canada, François Dufresne.

Un sentiment partagé par Résolu.

«Ç'a été une rencontre très constructive et nous avons convenu que nous allions travailler ensemble pour trouver des solutions. Il est important de rappeler, et FSC en est conscient, que Résolu est la deuxième entreprise qui a le plus de territoires certifiés FSC au Canada et aux États-Unis», a commenté le porte-parole, Karl Blackburn.

Balle dans le camp de Lucien Bouchard

L'attention se porte maintenant du côté de Lucien Bouchard. C'est lui qui doit dénouer l'impasse entre les Cris, les Innus de Mashteuiatsh et le gouvernement du Québec concernant l'entente Baril-Moses. «Le sort de la négociation est entre ses mains. Nous fondons beaucoup d'espoir qu'il réussisse. C'est un des aspects qui pourrait permettre à Résolu de retrouver sa certification au Lac-Saint-Jean», a indiqué François Dufresne.

Aussi, la problématique liée au plan de conservation du caribou forestier reste entière. «Si on sent qu'il y a des progrès marqués durant la période de négociation, le prolongement de la suspension pourrait être étendu au-delà de juillet», a-t-il indiqué.

Ce dernier a rappelé que si ces deux dossiers se réglaient, Résolu pourrait recouvrer sa certification pour l'unité Lac-Saint-Jean et pourrait ensuite faire une demande de certification pour le secteur Mistassini-Péribonka qui a expiré en décembre.

Dufresne a tenu à préciser que les discussions ont permis de dissiper les doutes concernant la possibilité que Greenpeace exerce une influence sur la norme FSC. «Ce n'est pas le cas et nous nous assurons que l'organisme qui a fait l'audit Forest Alliance respectera nos standards, sinon elle pourrait perdre son accréditation d'auditeurs», a-t-il précisé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer