Demex acquiert une cisailleuse de 42 mètres

Outillé pour démolir l'échangeur Turcot

Les frères Bernard, Denis et Raynald Tremblay, membres... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Les frères Bernard, Denis et Raynald Tremblay, membres de la direction de même que Yanick Tremblay ont dévoilé la nouvelle cisaille géante capable de démolir des structures jusqu'à 140 pieds de hauteur.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le Groupe Demex-Centrem, de Chicoutimi, vient de s'outiller pour démolir l'échangeur Turcot ou n'importe quel immeuble d'importance avec la présentation de sa super cisailleuse dont le mât peut s'allonger jusqu'à une hauteur de 42 mètres.

Le monstre d'acier monté sur un modèle de pelle Komatsu PC 800 LC 8 a été présenté à la presse, hier matin, dans la cour d'Équipement SMS sur la rue des Routiers, un des fabricants de l'imposante machinerie. Il est considéré par son propriétaire comme étant unique au Québec en raison de sa capacité à oeuvrer en hauteur.

Denis Tremblay, président de Demex, a indiqué que l'équipement d'un poids total de 100 000 kilos, dont 30 000 uniquement pour le mât, est capable de déchiqueter n'importe quelle structure avec sa cisaille d'une capacité de 700 tonnes. M. Tremblay a mentionné que le développement de cet équipement lourd a nécessité quatre mois de travail et de collaboration entre la dizaine de fournisseurs régionaux impliqués parmi lesquels on retrouve Chaînes Pedno et SMS. On a dû y consacrer des investissements avoisinant le million de dollars.

Pour les amateurs de chiffres, M. Tremblay a mentionné que la fabrication du mât a nécessité 600 kilomètres de fil à souder, 460 mètres de tuyaux hydrauliques. La cabine de l'opérateur peut s'incliner jusqu'à 42 degrés afin d'assurer plus de confort. «Avec cet équipement, ça nous place en figure de proue dans le secteur de la démolition au Québec. Nous sommes les premiers à pouvoir travailler avec un équipement à des hauteurs de 140 pieds», explique Yanick Tremblay, des affaires corporatives chez Demex.

La super cisaille entièrement fabriquée dans la région a reçu toutes les certifications nécessaires pour oeuvrer sur n'importe quel chantier de construction au Québec.

En entrevue après la présentation de presse, M. Tremblay a mentionné que la machinerie sera démantelée en pièces détachées, au cours des prochains jours, pour être transportée sur le chantier de démolition de QIT-Fer et Titane, dans la région de Sorel. «Nous sommes présents depuis un an sur le chantier. On a démoli plusieurs immeubles, mais il nous reste des édifices de plus d'une centaine de pieds de hauteur à démolir», a déclaré M. Tremblay.

Il ne cache pas que le chantier de démolition de l'échangeur Turcot, un projet de plus de 2 milliards$ piloté par la firme KPH, est dans les visées de l'entreprise. La hauteur de la plus haute structure atteint 110 pieds. Le budget de la partie démolition pourrait atteindre les 60 millions$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer