Jean Wauthier quitte ses fonctions

Crise à l'UQAC: Toute dépense passera désormais par le recteur

Le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, devra autoriser... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, devra autoriser personnellement chaque dépense d'ici à l'adoption de mesures permanentes.

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) L'Université du Québec à Chicoutimi reverra l'ensemble des procédures entourant les allocations de dépense et les frais de représentation. Le recteur Martin Gauthier vise la mise en place des nouvelles mesures permanentes en mai ou juin. En attendant, toute dépense doit obtenir son approbation.

Le recteur affirme que des mesures provisoires ont été instaurées rapidement afin d'encadrer les procédures. «Nous prenons cette affaire très au sérieux», a-t-il insisté au cours d'un point de presse tenu mardi matin. Il compte bien voir les nouvelles mesures permanentes appliquées rapidement. «Le plus tôt sera le mieux. Le rapport est très significatif là-dessus.» 

Le rapport final de la firme PricewaterhouseCoopers, déposé la fin de semaine dernière, signale qu'il n'y a aucun système organisé de collusion et conclut qu'aucune enquête policière n'est nécessaire. 

Sept intervenants de l'UQAC étaient ciblés par l'enquête. Deux irrégularités distinctes (de la double facturation et l'utilisation de prête-noms dans une allocation de dépenses) liées à une même personne ont été relevées. Le montant en cause a été entièrement remboursé par la personne concernée.

Wauthier quitte ses fonctions

Jean Wauthier, directeur des affaires publiques de l'UQAC, a quitté ses fonctions après 37 ans de services la fin de semaine dernière. Il avait annoncé son intention de prendre sa retraite au recteur le 9 février dernier. «Toute personne a droit de signifier son départ à la retraite quand il le veut», a commenté le recteur. 

M. Wauthier a par ailleurs adressé ses excuses à l'adjointe administrative à qui il a attribué les anomalies constatées par les juricomptables. Le recteur a lui aussi rencontré l'employée afin de «rétablir les ponts». 

La conseillère principale du recteur, Guylaine Boivin, assumera l'intérim jusqu'à ce qu'une nouvelle personne occupe le poste. Un appel de candidatures sera lancé en avril. 

Le recteur a affirmé espérer que l'image de l'UQAC ne soit pas entachée par toute cette histoire. «Il ne faut pas qu'il y ait de conséquences.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer