Manifestation à Jonquière

80 personnes dans les rues

Quelque 80 personnes ont pris part à une... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Quelque 80 personnes ont pris part à une manifestation, hier après-midi, dans les rues de Jonquière, pour dénoncer l'austérité du gouvernement Couillard.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelque 80 personnes ont manifesté dans les rues de Jonquière pour dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement Couillard, hier après-midi. Deux étudiants ont été arrêtés pour avoir manifesté en portant un masque.

La manifestation a été initiée par l'Association générale des étudiants et étudiants du Cégep de Jonquière (AGEECJ), qui invitait les étudiants des autres cégeps de la région et de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) à se joindre à eux.

«Nous avons aussi invité la population en général et les syndicats à se joindre à nous, car les mesures d'austérité touchent toute la population», a indiqué Émilie Duchesne, coordonnatrice aux affaires internes de l'AGEECJ, en entrevue, avant le départ de la manifestation qui était prévu à 13h, à partir du Cégep de Jonquière.

Elle a défendu l'importance de la mobilisation étudiante qui s'organise à travers le Québec pour dénoncer les mesures d'austérité. «Les gens oublient souvent que nous aussi, les étudiants, nous avons notre mot à dire. Comme futurs travailleurs, les coupes dans les services sociaux, dans l'éducation et la santé vont nous affecter», a-t-elle plaidé.

Une trentaine de représentants et membres de la CSN ont aussi pris part à la manifestation. «Depuis quatre ans, le milieu de l'éducation a connu six vagues de coupes. Ces situations engendrent des tensions et c'est difficile pour les gens de faire le même travail avec moins de moyens», a indiqué pour la part Engelbert Cottenoir, président du Conseil central CSN de la région. Il rappelle que dans la région, quelque 30 000 personnes occupent un emploi dans le secteur public.

Arrestations

Les manifestants ont marché dans les rues de Jonquière jusqu'à l'édifice Marguerite-Tellier, situé sur le boulevard Harvey, où ils se sont arrêtés pour lire un manifeste. Les étudiants n'avaient pas informé les policiers de leur itinéraire.

Le lieutenant Stéphane Pellerin, de la Sécurité publique de Saguenay, a indiqué en fin d'après-midi, sur la boîte vocale dédiée aux médias, que deux jeunes ont été arrêtés pour avoir manifesté avec le visage masqué. Ils ont reçu des constats d'infraction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer