Deux tentatives de meurtre à Jonquière

Deux tentatives de meurtre se sont produites dimanche... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Deux tentatives de meurtre se sont produites dimanche matin à Jonquière, sur les rues Fortin et Saint-Mathieu. Les deux événements, qui ne sont pas reliés, ont fait deux blessés mineurs. Deux personnes ont été arrêtées par les policiers dans ces dossiers.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux tentatives de meurtre se sont produites dimanche matin à Jonquière, sur les rues Fortin et Saint-Mathieu. Les deux événements, qui ne sont pas reliés, ont fait deux blessés mineurs. Deux personnes ont été arrêtées par les policiers dans ces dossiers.

Le premier événement s'est produit vers 7 h 15, au 4040 rue Saint-Mathieu, dans un logement situé à l'arrière d'une maison. Selon les informations recueillies auprès du voisinage de cette résidence située près de la rivière aux Sables, un homme aurait aspergé d'essence la porte d'entrée du logement et la galerie avant d'y mettre le feu.

« Le propriétaire du logement, qui habite dans la maison, a vu un homme quitter en marchant normalement, avant de constater que le feu était pris à l'arrière », raconte Lily Larouche, une voisine, rencontrée par Le Quotidien en compagnie de son conjoint, Serge Blackburn.

Le locataire, un homme d'une quarantaine d'années, a pu sortir du logement en traversant rapidement les flammes. Quelques minutes plus tard, l'embrasement était généralisé.

L'homme a subi des brûlures mineures à un pied et a été incommodé par la fumée, a-t-on indiqué du côté des ambulanciers de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ). Il a été transporté à l'hôpital de Jonquière.

Une colonne de fumée apparaissait déjà dans le ciel à l'arrivée des pompiers. Trois casernes ont été appelées sur les lieux.

« Il n'y a pas eu de propagation à la maison, car un mur de béton séparait le logement qui était rattaché à la maison, a indiqué le chef aux opérations de la Sécurité incendie de Saguenay, Jean-Guy Frappier. Les dommages à l'intérieur du logement sont considérables. »

Rue Fortin

Les policiers ont été appelés peu après sur les lieux d'une deuxième tentative de meurtre, à 9 h 30, au 3575 rue Fortin, dans le secteur Kénogami, près de l'école primaire Sainte-Cécile.

Une mère âgée d'environ 70 ans et sa fille âgée d'une quarantaine d'années résident à cette adresse dans un appartement situé au rez-de-chaussée d'un immeuble de deux logements.

La mère a subi des blessures mineures lors des événements. Le superviseur de la CTAQ, Daniel Gagnon, indique que la dame a subi un « traumatisme au visage et à l'abdomen ». Son état était stable au moment de son transport à l'hôpital de Jonquière.

Selon les informations recueillies auprès des voisins, la dame aurait subi une importante opération au début de l'hiver. Des querelles occasionnelles survenaient entre la mère et sa fille. « Il y avait parfois des engueulades intenses, ce semble être deux femmes qui ont beaucoup de caractère », rapporte Jean-François Tremblay, un voisin.

Le criminaliste Charles Cantin représente la femme d'une quarantaine d'années. Lorsque joint hier en début de soirée, il a indiqué que sa cliente était toujours interrogée par les enquêteurs. La mère avait aussi été interrogée plus tôt. « J'en sais encore très peu sur le dossier, mais je peux vous dire que tout est nié pour l'instant », a-t-il indiqué lors d'un court entretien téléphonique.

Arrestations et enquêtes

Le lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), Stéphane Pellerin, a indiqué en fin d'après-midi sur la boîte vocale réservée aux médias que deux suspects avaient été arrêtés dans les deux dossiers, soit un homme et une femme. Ils comparaîtront ce matin au Palais de justice de Chicoutimi.

Il a été impossible pendant la journée de parler au lieutenant et de confirmer à quel dossier chacune des deux arrestations est reliée. Aucun commentaire supplémentaire n'a été émis en soirée.

Dans les deux cas de tentative de meurtre, des policiers du Service d'identité judiciaire de la SPS ont passé la journée à enquêter sur les lieux. En début de soirée, hier, ils avaient quitté les deux endroits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer