Jean-Philippe Wauthier de passage à la maison

Un horaire plus que chargé

Jean-Philippe Wauthier a quitté la région en 2000.... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Jean-Philippe Wauthier a quitté la région en 2000.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Deux hommes en or à Télé-Québec, La soirée est (encore) jeune à la radio de Radio-Canada, une nouvelle émission de variétés à la télévision de Radio-Canada, un poupon de six semaines... Jean-Philippe Wauthier a l'impression de courir un agréable marathon.

À l'invitation du festival Regard sur le court métrage, l'équipe de La soirée est (encore) jeune est de passage à Saguenay cette fin de semaine.

Pour l'animateur Jean-Philippe Wauthier, qui a quitté Saguenay en 2000, la visite prend la forme d'un passage éclair à la maison.

«Quand je viens ici, pour moi, ce n'est pas un voyage. J'ai le sentiment de revenir chez nous», affirme-t-il.

Cette fois, il est présent au moment où son père, Jean Wauthier, directeur du bureau des affaires publiques de l'UQAC, se retrouve dans la tourmente.

«C'est difficile pour lui. On essaie de le soutenir. En même temps, on ne peut pas partager le fardeau. Mais il y a toujours deux côtés à la médaille», affirme-t-il.

En plus des visites familiales, deux enregistrements, des pratiques et des réunions de production figurent à l'horaire du week-end, ce qui laisse peu de temps pour passer du temps au festival. «Je n'en profite pas», admet-il.

Du temps, le triathlète n'en a plus non plus pour le sport. «Je n'ai pas couru depuis six semaines», affirme-t-il en regardant le petit Clarence dormir dans les bras de sa maman.

La prochaine année risque elle aussi d'être fort occupée.

Une nouvelle émission de variétés sur les ondes de Radio-Canada vient s'ajouter à son horaire.

La nouvelle annoncée plus tôt cette semaine en a surpris plus d'un. Il en convient lui-même, son nom n'est pas le premier qui vient à l'esprit lorsqu'il est question d'une émission de variété de danse.

L'émission qui sera diffusée à l'automne et qui mettra en vedette des couples de personnalités lui a été proposée par la directrice générale de la télé de Radio-Canada, Dominique Chaloult.

«J'ai accepté parce que Dominique me l'a proposé. Elle veut vraiment que ce soit moi. Ça m'a beaucoup rassuré. Elle m'a parlé d'une émission de danse, avec un ton. Je pense que ça va être l'fun. C'est une chance extraordinaire.»

Il aura par ailleurs son mot à dire sur le concept. «Sinon, je n'aurais jamais accepté.»

Les prochains mois l'inquiètent tout de même un peu. «Je veux faire les choses correctement. Cette année, c'est une grosse année. On va voir comment ça va se passer. Actuellement, ça va super bien. Je touche du bois. Mon enfant me permet de me centrer.»

Jean-Philippe Wauthier est prêt à relever bien des défis. Sauf un. «Danser! Je ne vais pas danser. C'est non-négociable!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer