Décès d'un de ses contremaîtres

AR Construction sanctionnée

nspecteur responsable de l'enquête, Frédéric Potvin a présenté... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

nspecteur responsable de l'enquête, Frédéric Potvin a présenté le rapport hier matin, dans les bureaux de la CSST à Saguenay.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La CSST blâme l'entreprise AR Construction pour le décès de l'un de ses contremaîtres, le 9 avril 2014, dans le secteur du Valinouët à Saint-David-de-Falardeau.

Par le biais d'un rapport rendu public jeudi, la direction régionale de la CSST revient sur la mort de Frédéric Dufour, électrocuté alors qu'il s'apprêtait à sceller les fenêtres d'une résidence en construction.

La victime de 32 ans a dû déplacer seule une échelle à coulisse pour s'acquitter de sa tâche. L'objet métallique est entré en contact avec un fil électrique et l'homme a été foudroyé.

Les enquêteurs de la CSST identifient deux causes ayant mené au drame. Dans un cas comme dans l'autre, l'employeur est pointé du doigt pour son manque de vigilance.

« D'abord, la méthode pour déplacer l'échelle à proximité des lignes électriques était dangereuse. Seul pour délacer cette échelle de 34 kg, et sans la rétracter, le contremaître n'a pu la retenir lorsqu'elle a basculé. C'est le fil électrique sous tension qui a arrêté son renversement.

«De plus, la gestion de la santé et de la sécurité pour la pose de scellant présentait des lacunes. Lors de la planification des travaux, seule la hauteur des échelles avait été prise en considération», signent les enquêteurs.

Parce qu'elle a agi de manière à compromettre la sécurité de ses travailleurs, l'entreprise AR Construction a reçu une amende dont le montant n'a pas été dévoilé. La sanction prévue dans ce type d'infraction varie de 31 678 $ à 158 389 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer