Réseau de distribution vers le Saguenay

Gaz Métro investira 80 M$

Dans le but d'améliorer la sécurité d'approvisionnement en... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Dans le but d'améliorer la sécurité d'approvisionnement en gaz naturel de ses grands clients industriels présents au Saguenay, Gaz Métropolitain prévoit investir 81,1 M$ dans l'amélioration de son réseau régional.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Dans le but d'améliorer la sécurité d'approvisionnement en gaz naturel de ses grands clients industriels présents au Saguenay, Gaz Métropolitain prévoit investir 81,1 M$ dans l'amélioration de son réseau régional.

Une demande en ce sens a été déposée par Gaz Métro le 20 janvier dernier devant la Régie de l'Énergie du Québec qui tiendra une consultation auprès des intervenants concernés en mars, avril et mai.

Le distributeur a déposé une analyse des critères de conception et d'opération du réseau gazier en lien avec une décision rendue en 2013 concernant les problèmes de saturation de son réseau.

Selon les informations disponibles, Gaz Métro prévoit investir 129,3 M$ pour améliorer des portions de son gazoduc se dirigeant dans les régions de l'Estrie (48,2 M$) et du Saguenay. Gaz Métro fait face à un niveau de saturation élevé de certaines portions de son réseau pendant la saison froide. Selon les données disponibles, en 2013-2014, le taux de saturation du gazoduc se dirigeant vers le Saguenay atteignait 107 % en incluant les clients interruptibles, comparativement à 119 % pour la portion située entre Waterloo et Windsor en Estrie.

Solution temporaire

Cette situation avait obligé Gaz Métro à proposer à la Régie une solution temporaire visant à sécuriser les clients au tarif en continu plutôt que ses clients en gestion du gaz d'appoint pour éviter une interruption (GAI). Il faut dire que le 23 janvier 2013, Gaz Métro s'est retrouvé dans une situation où elle souhaitait contracter davantage d'approvisionnement pour répondre à la demande en service continu. Elle n'a été en mesure d'obtenir de ses fournisseurs que 400 000 des 700 000 mètres cubes dont elle avait besoin pour livrer à ses clients.

En raison du niveau de saturation des régions du Saguenay et de l'Estrie, des mesures opérationnelles temporaires ont été prises pour assurer l'approvisionnement à l'hiver 2013-2014 par un investissement de 1,5 M$ dans le réseau de Gaz Métro.

Dans le cadre du projet actuel, le distributeur a analysé trois solutions relatives aux postes de livraison. Il n'a pas été possible toutefois de savoir auprès du fournisseur d'énergie quelle solution sera retenue dans le cadre du projet de 81,1 M$.

Traitement confidentiel

Dans le cadre de ses démarches, Gaz Métro a demandé et obtenu de la Régie une ordonnance de confidentialité à l'égard des données relatives aux coûts du projet sous l'argument que la divulgation de ces renseignements serait de nature à empêcher le distributeur de bénéficier du meilleur prix possible lors de son appel de propositions.

Par ailleurs, la régie a accordé à l'Association des consommateurs de gaz (ACIG) et à Stratégies énergétiques et l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (SÉ-AQLPA) le statut d'intervenant dans le dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer