Jean Tremblay dit non à la politique fédérale

Josée Néron apprécie

La conseillère désignée de l'Équipe du renouveau démocratique... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La conseillère désignée de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La conseillère désignée de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, s'est dite heureuse d'apprendre que le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ne se lancera finalement pas en politique fédérale.

« Je suis très heureuse, en effet. M. Tremblay s'était engagé pour quatre ans auprès des citoyens et sa décision fait en sorte qu'il respectera son engagement », a affirmé la conseillère municipale, lorsque jointe hier par Le Quotidien.

Josée Néron n'a toutefois pas apprécié que le maire revienne à la charge sur l'opposition au sujet du projet du hangar à l'aéroport de Bagotville, dans une lettre qu'il adressait aux citoyens et dans laquelle il expliquait son choix de rester en politique municipale. En effet, Jean Tremblay affirmait avoir « réalisé que certaines personnes élues démocratiquement et désireuses de se faire une place au soleil sont prêtes à tout pour y parvenir. Ainsi, faire échouer un projet comme le hangar de 12 M$ à l'aéroport de Bagotville et surtout, tous les emplois qui s'y rattachent, dans le but de faire mal paraître le maire, au détriment des citoyens, est inconcevable », écrivait-il.

« Il serait temps qu'il arrête de toujours mettre la faute sur les autres lorsqu'un projet ne fonctionne pas. Je tiens à préciser que ce que le maire dit est tout à fait faux. Nous avions même appelé le Ministère pour voir si c'était bel et bien une lettre de l'ERD qui avait mis un frein au projet. Eh bien non, le Ministère n'avait d'ailleurs rien reçu sur ce projet de hangar industriel. Le maire avait annoncé quelque chose qui n'était même pas ficellé. Je lui demande d'ailleurs d'arrêter de toujours mettre la faute sur l'opposition », a affirmé Josée Néron.

Elle n'était toutefois pas surprise de lire les propos de Jean Tremblay. « C'est la seule carte qu'il peut jouer contre l'opposition, alors il répète sans cesse que nous sommes contre le développement économique. Ce qui est totalement faux. D'ailleurs, il n'y a aucun élu de Saguenay qui est contre le développement économique. Mais il faut que les projets soient faits selon les règles et les lois. Et je suis bien contente qu'il ait obtenu un délai pour ce projet », a ajouté la conseillère municipale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer