Activités parascolaires à Saguenay

Bientôt les mêmes normes pour tous

L'animateur parascolaire Daniel-Tremblay Larouche estime qu'une formation en... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

L'animateur parascolaire Daniel-Tremblay Larouche estime qu'une formation en secourisme est essentielle pour un animateur d'activités parascolaires.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tout animateur d'activités parascolaires engagé par les écoles des commissions scolaires saguenéennes devra bientôt obligatoirement posséder une formation en secourisme, une assurance responsabilité civile en règle et prouver qu'il ne possède pas d'antécédents judiciaires.

Ces mesures sont appliquées depuis près de deux ans par la Commission scolaire (CS) de La Jonquière, qui a mis sur pied un système de certification de ses fournisseurs de services parascolaires. Le modèle adopté par l'organisation semble peu commun à travers les commissions scolaires de la province.

La CS des Rives-du-Saguenay, à la demande des responsables d'écoles, adoptera prochainement le même fonctionnement.

Fonctionnement

Chaque école est responsable de déterminer l'offre d'activités parascolaires et de choisir à qui elles confient un contrat d'animation parascolaire. La CS de La Jonquière, à l'automne 2013, a décidé d'implanter un système d'accréditation de ses fournisseurs pour faciliter le travail des écoles.

«Cette nouvelle façon de faire permet de mieux encadrer les élèves et d'éviter les blessures, tout en assurant que les enfants qui nous sont confiés soient en sécurité et que les personnes qui s'en occupent sont aptes à le faire», explique la conseillère en communications de la commission scolaire, Marie-Ève Desrosiers.

Une fois que le fournisseur de services a montré patte blanche et fourni toute la documentation nécessaire pour être accrédité par la commission scolaire, il est intégré dans un catalogue de fournisseurs d'activités parascolaires qualifiés. Le tout est géré par le service des ressources matérielles de l'organisation.

«Par exemple, si une école veut offrir du soccer sur l'heure du midi, elle n'a qu'à consulter le catalogue et imprimer la liste des fournisseurs accrédités. Chaque école est ensuite libre de faire son choix», précise Mme Desrosiers.

Le catalogue demeure en constante évolution. Tout nouveau fournisseur qui souhaite être certifié peut faire les démarches pour y être ajouté.

Rives-du-Saguenay

Du côté de la CS des Rives-du-Saguenay, les démarches ont débuté à l'automne pour implanter le même système et tout devrait être prêt pour la rentrée scolaire 2015, indique la conseillère en communications de l'organisation, Hélène Aubin. La CS des Rives-du-Saguenay procède présentement à la mise en commun des listes de fournisseurs de toutes les écoles.

Le système développé par la CS de La Jonquière a été jugé comme étant «très intéressant» par sa voisine saguenéenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer