Nouveau pavillon à l'UQAC

La construction débutera bientôt

Le nouveau pavillon de cinq étages sera adjacent... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Le nouveau pavillon de cinq étages sera adjacent au pavillon principal, situé du côté droit de l'édifice, près de l'entrée des approvisionnements.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La construction du pavillon de la culture autochtone, un projet de 2,5 M$, annoncé par l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) à l'automne 2011 se concrétisera prochainement. Si tout se déroule tel que prévu, la construction débutera au printemps et sera terminée pour la session d'hiver 2016.

La construction du pavillon est entièrement financée par un don de Rio Tinto Alcan, annoncé à l'époque à l'occasion d'une conférence de presse.

Le projet était demeuré sur la glace pour des raisons vraisemblablement administratives. «On attendait que tous les éléments soient en place», indique le directeur des communications de l'UQAC, Jean Wauthier.

Les démarches auprès du ministère de l'Éducation sont en voie d'être complétées. Une résolution sur le projet devrait être adoptée mardi par le conseil d'administration de l'UQAC.

Lors de la présentation initiale du projet, il avait été annoncé que le pavillon du design et de la culture autochtone serait situé entre le pavillon des arts et le pavillon principal. L'édifice de cinq étages demeure adjacent au pavillon principal, mais sera situé du côté droit de l'édifice, près de l'entrée des approvisionnements.

Centre Nikanite

Le pavillon, dont le nom n'a pas encore été déterminé, accueillera le Centre des Premières Nations Nikanite. Les locaux du centre sont actuellement situés au premier étage du pavillon principal. Trois employés permanents y travaillent, ainsi que différents collaborateurs dont le nombre varie selon les projets en cours.

«Nos locaux sont devenus trop petits, et nous avons hâte d'emménager dans nos nouveaux locaux qui seront cinq fois plus grands», souligne le directeur du centre, Marco Bacon.

L'édifice accueillera aussi la Boîte rouge vif, qui se trouve actuellement dans le pavillon Sagamie, situé au 930 rue Jacques-Cartier. L'organisation produit et diffuse des projets culturels autochtones innovateurs.

Le projet Innu Meshkenu du Dr Stanley Vollant, qui fait la promotion des saines habitudes de vie auprès des Premières Nations, y aura aussi ses locaux.

Chaire de recherche

Marco Bacon caresse aussi le projet d'implanter dans le pavillon une chaire de recherche sur les Premières Nations. Une demande d'accréditation a été envoyée et la réponse est attendue en avril. «On aimerait aussi beaucoup avoir un espace pour une exposition», ajoute M. Bacon.

Une halte-garderie, gérée par le Mouvement des associations générales étudiantes (MAGE)-UQAC, sera aussi située au sous-sol du nouveau pavillon (voir autre texte).

Si le plan de match prévu est atteint, le nouveau pavillon serait inauguré le 1er janvier 2016, ce qui coordonnerait avec le 25e anniversaire de la création du Centre des Premières Nations Nikanite. «Ce serait une belle occasion», souligne M. Bacon.

En 25 ans, le centre a créé plusieurs programmes de formation, a fait grossir son centre de documentation, et tient maintenant un colloque au deux ans, en plus de publier une revue reliée au colloque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer