Poudre suspecte chez Denis Lebel et trois autres ministres

« Conservateurs, vous serez anéantis »

Une enveloppe contenant de la poudre blanche et... (PHOTO LAURA LÉVESQUE, LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Une enveloppe contenant de la poudre blanche et une menace écrite a semé l'émoi, hier, au bureau de circonscription du ministre Denis Lebel, situé au centre-ville de Roberval.

PHOTO LAURA LÉVESQUE, LE QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Une enveloppe contenant de la poudre blanche et une menace écrite a semé l'émoi, hier, au bureau de circonscription du ministre Denis Lebel, situé au centre-ville de Roberval.

Aux alentours de 10 h, l'employée du député, qui se trouvait seule dans les locaux, a alerté les autorités après avoir découvert une substance suspecte dans un envoi postal. Quelques heures plus tard, les trois autres ministres conservateurs originaires du Québec, Christian Paradis, Maxime Bernier et Steven Blaney recevaient, à leur bureau de circonscription, une enveloppe semblable.

Au moment d'écrire ces lignes, seule l'innocuité de la substance retrouvée à Roberval avait été officiellement confirmée.

« On est en train de faire certaines démarches d'enquête pour démontrer que (les substances retrouvées sur les trois autres enveloppes) sont également inoffensives », a précisé Richard Gagné de la Sûreté du Québec, signalant que le tout pourrait prendre « quelques heures ».

En ce qui concerne la note retrouvée au bureau du ministre Lebel, les policiers refusent de confirmer les mots qui ont été utilisés. Mais selon une source conservatrice qui préfère garder l'anonymat, on pouvait y lire « conservateurs, vous serez anéantis ».

maux de tête

L'employée de Roberval, qui a découvert la poudre blanche aux alentours de 10 h, a souffert de quelques maux de tête. Cette dernière et un policier, qui a également été en contact avec la substance, ont été confinés dans un bureau pendant plusieurs heures, hier, pour éviter toute contamination. Ils ont pu quitter les lieux seulement après l'aval des experts qui ont analysé la poudre sur place.

Les locaux voisins ont également été évacués quelques minutes en matinée, laissant le temps aux autorités de couper la ventilation.

Les pompiers et les ambulanciers ont également été appelés sur les lieux par mesure de prévention. L'hôpital de Roberval avait lancé un protocole pour être prêt, s'il le fallait, à recevoir un ou des patients contaminés par une substance dangereuse.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral du Canada (PLC) n'ont signalé aucun incident du genre dans les bureaux de circonscription de leurs députés. La Chambre des communes a quant à elle rappelé au personnel politique à faire preuve d'une grande vigilance.

« En ce qui a trait aux bureaux sur la colline (du Parlement), veuillez noter que tout le courrier qui arrive de Postes Canada ou des services de messagerie est inspecté au moyen de systèmes de balayage à rayons X », mais « malgré ces précautions, il est tout de même possible que vous receviez une enveloppe ou un colis suspect », a prévenu dans un courriel le sergent d'armes adjoint, Pat McDonell.

(Avec la collaboration de la Presse Canadienne)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer