Dernière heure

Perte de 85 emplois

Usine Résolu d'Alma: Fermeture définitive de la 9

La direction de la société Produits forestiers Résolu annonce la fermeture... (Gimmy Desbiens)

Agrandir

Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ALMA) La direction de la société Produits forestiers Résolu annonce la fermeture définitive de la machine à papier numéro 9 de sa papeterie d'Alma. La décision est justifiée par le déplacement de commandes vers des unités de production américaines et par une diminution marquée de la consommation de papier.

Par le biais d'un communiqué émis sur le coup de 16h30, PFR confirme les informations révélées par Le Quotidien, dans son édition de samedi dernier, selon lesquelles les «heures de la machine à papier étaient comptées».

La papetière a été obligée de transférer à l'usine de Kalhounn, au Tennessee, les commandes produites dans les usines du Québec. L'imprimeur Quad/Paper avait posé cette condition à Résolu au nom de son client, la chaîne de pharmacies CVS, qui compte 7 600 points de vente aux États-Unis.

«La décision de Résolu de réduire sa capacité de production de papier pour usages spéciaux est reliée à la faiblesse du marché, exacerbée par les problèmes liés au coût de la fibre au Québec, ainsi qu'aux campagnes de désinformation de Greenpeace et d'autres activistes environnementaux», stipule le communiqué officiel de l'entreprise.

Le président et chef de la direction Richard Garneau dit que plusieurs éléments rendent difficiles les opérations au Québec. Il réfère notamment aux difficultés d'obtenir la certification nécessaire à l'exploitation forestières et ce, même si Résolu répond aux exigences du nouveau Régime forestier du Québec.

«Les attaques mal fondées de Greenpeace dénaturent les pratiques d'aménagement forestier de la société et remettent en question de manière injustifiée la conformité de Résolu à la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier du Québec, ainsi que son leadership en matière de développement durable», plaide le patron de la papetière.

Il enchaîne en rappelant que «le régime d'aménagement forestier du Québec compte parmi les meilleurs du monde, et le gouvernement du Québec veille à le faire respecter rigoureusement. Ce régime mérite d'être respecté et défendu, et nous demandons au gouvernement du Québec de continuer de se porter à la défense de leurs normes ainsi que de réfuter ces attaques injustifiées et non fondées.»Résolu entend cesser les opérations sur cette machine à papier au mois d'avril. La disparition de 85 emplois provoquera un important mouvement de main-d'oeuvre dans l'usine, qui compte présentement 340 employés.

«Ces campagnes de désinformation ont des répercussions sur Résolu et sur la vie des gens, car elles fragilisent davantage l'industrie entraînant des impacts socioéconomiques pour les communautés qui dépendent de la forêt boréale pour leur subsistance», rappelle Richard Garneau.

L'entreprise entreprendra les discussions avec les représentants syndicaux dans les prochains jours afin d'orchestrer la fermeture de la machine à papier. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer