Menuiserie St-Henri

Un bâtiment part en fumée

Un bâtiment de la Menuiserie St-Henri a été... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

Un bâtiment de la Menuiserie St-Henri a été complètement rasé par les flammes, hier midi.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

Un bâtiment de la Menuiserie St-Henri a été complètement rasé par les flammes, hier midi. Son propriétaire, Laval Fortin, était sous le choc et impuissant devant l'entreprise qui partait en fumée, dans la petite municipalité de Saint-Henri-de-Taillon. On ignore encore les causes exactes de l'incendie, qui s'est propagé en quelques minutes à peine. Une enquête est en cours et aucune hypothèse n'est encore écartée pour l'instant.

Les pompiers de la municipalité ont rapidement dû faire appel à ceux d'Alma, puisque l'embrasement a été presque instantané. Une importante colonne de fumée était d'ailleurs visible d'aussi loin qu'Alma et les pompiers n'ont eu aucune chance de sauver le bâtiment. Ils étaient une vingtaine à tenter de contenir les flammes.

En moins d'une heure, le bâtiment de la rue Principale, qui abritait de nombreux matériaux en bois, s'était complètement effondré.

«L'embrasement était déjà généralisé à notre arrivée. Ça s'est fait très vite. Nous ignorons encore les causes de l'incendie et une enquête sera menée au cours des prochains jours», a affirmé Bernard Dallaire, directeur du service incendie d'Alma. L'incendie aurait pris naissance à l'intérieur du bâtiment, qui mesurait 150 pieds par 53 pieds et qui avait été construit sur deux étages.

Heureusement, personne ne se trouvait à l'intérieur lorsque le brasier s'est déclaré et aucun pompier n'a été blessé durant l'opération.

Important employeur

La Menuiserie St-Henri se spécialise dans la fabrication de pavillons de jardin. L'entreprise de Laval Fortin emploie jusqu'à 40 personnes en été. Il s'agit du plus important employeur de Saint-Henri-de-Taillon. Le bâtiment qui a été la proie des flammes avait été inauguré en grande pompe il y a quelques années à peine. Le propriétaire était d'ailleurs sous le choc, hier en après-midi.

«J'en reviens pas. Je ne comprends pas du tout. Nous avons fermé vendredi et tout était correct. Je suis même passé ce matin [hier] et tout était beau. Et deux heures plus tard, c'est détruit. Je capote», a affirmé Laval Fortin, bouleversé. La fabrication de gazebos avait d'ailleurs commencé la semaine dernière dans le bâtiment. «On va se virer de bord assez vite et reconstruire. Au moins, nous avons la bâtisse principale pour honorer nos contrats», a ajouté le propriétaire, qui avait de la difficulté à retenir ses sanglots.

En effet, la Menuiserie St-Henri, qui a décroché des contrats jusqu'à Québec et Montréal, possède toujours son bâtiment d'origine, situé tout juste en face de celui qui a été rasé par les flammes.

L'entreprise était évidemment assurée pour ce genre de sinistre.

Curieux

De nombreux curieux s'étaient massés près de l'entreprise en flammes. «Ç'a brûlé tellement vite, ça n'a pas de bon sens», a affirmé un voisin.

Même le maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, était sur les lieux. «Quelqu'un m'a appelé pour me dire que la menuiserie était en feu. Je suis venu voir tout de suite. C'est vraiment désolant, il s'agit de l'employeur le plus important de la place», a laissé tomber le maire. Ce dernier ignorait également de quelle manière le feu avait pris naissance.

L'entreprise, fondée il y a 20 ans, a également une place d'affaires à Chicoutimi et deux autres à Québec. Le propriétaire Laval Fortin a soutenu que l'incendie ne mettrait pas en danger les contrats en cours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer