Protection incendie dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est

Un schéma exemplaire

La MRC Lac-Saint-Jean-Est compte 217 pompiers actifs, 16... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La MRC Lac-Saint-Jean-Est compte 217 pompiers actifs, 16 casernes et une cinquantaine de véhicules (incendie, services, spécialisés).

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La MRC Lac-Saint-Jean-Est a été invitée à présenter son Schéma de couverture de risques en sécurité incendie dans le cadre du Colloque sur la sécurité civile et incendie du ministère de la Sécurité publique. Le modèle a été présenté comme un exemple de bon fonctionnement dans le cadre de l'événement qui se tenait à Québec la semaine dernière.

Le maire d'Alma, Marc Asselin, ainsi que le directeur du service incendie, Bernard Dallaire, ont présenté le schéma de la MRC Lac-Saint-Jean-Est devant près de 600 personnes.

La MRC s'est dotée de son premier schéma de couverture en 2008. Aujourd'hui, la deuxième version du schéma est en vigueur.

« Nous avons été invités à parler de notre structure à nous, comme un exemple qui peut être inspirant en terme d'efficacité », affirme Marc Asselin. « Ce n'est pas une structure qui peut être applicable partout, mais sans vouloir imposer quoi que ce soit aux autres, on a pu leur montrer que c'est possible. »

Le maire Asselin estime que la mise en place de schémas efficaces permet d'éviter des catastrophes. « Il ne faut plus qu'une tragédie comme celle de L'Isle-Verte se répète par manque de technique et par manque de structure. »

Il confirme que la mise sur pied du schéma ne s'est pas faite sans effort dans la MRC, surtout en ce qui concerne le budget.

« Ç'a demandé de la patience et de se faire confiance entre municipalités », témoigne-t-il. « La Ville a accepté de mettre des sommes importantes dans le dossier, au-delà de ce que les autres municipalités pouvaient faire. Ç'a exigé des augmentations budgétaires importantes qu'on ne pouvait pas contourner. Je pense qu'avant, on ne mettait pas suffisamment de fonds dans des structures qui sont vraiment nécessaires à la population. »

Plus rapides

Bernard Dallaire, directeur du service incendie, témoigne de l'efficacité du schéma. « Avant, on mettait entre 10 et 15 heures pour éteindre un feu de résidence. Aujourd'hui, le travail est accompli entre 3 et 4 heures », affirme-t-il, soulignant également l'amélioration du délai d'intervention.

Les résultats sont attribuables à des changements importants survenus depuis la mise en place du plan, notamment la mise en commun des effectifs et des équipements.

La MRC Lac-Saint-Jean-Est compte 217 pompiers actifs, 16 casernes et une cinquantaine de véhicules (incendie, services, spécialisés).

« Auparavant, on avait tendance à travailler en vase clos. Maintenant, on ne parle plus de territoire administratif municipal, mais de territoire opérationnel. La caserne la plus près répond à l'appel, ce qui n'était pas nécessairement le cas auparavant puisque la caserne de la localité répondait automatiquement à l'appel. »

Dès les premiers mois de la mise en place du schéma, tous les pompiers ont été formés. Plus d'effectifs répondent également à chacun des appels.

« Auparavant, localement, on n'avait pas nécessairement les effectifs pour faire de la prévention ou assurer une présence lors de festivals. Aujourd'hui, le message de prévention est uniformisé et on participe aux activités sur l'ensemble du territoire », conclut Bernard Dallaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer