Traversée du lac Saint-Jean à vélo

Les Prescott sont venus des États-Unis

Les Américains Perrin et Kendall Prescott ont fait... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Les Américains Perrin et Kendall Prescott ont fait plus de 10 heures de route pour être du départ de la Traversée du lac Saint-Jean à vélo.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Des Américains ont fait plus de 10 heures de route pour être du départ de la Traversée du lac Saint-Jean à vélo.

Perrin Prescott et sa fille Kendall ont décidé de s'inscrire à cette aventure au coeur du désert blanc après avoir vu un petit texte dans une revue spécialisée.

«Je me suis dit que ça serait vraiment super de traverser un immense lac en plein hiver en fatbike. J'en ai parlé à mon père et il a accepté tout de suite. J'ai vraiment hâte à demain (aujourd'hui)», lance la femme de 32 ans qui en est à sa première visite au Québec.

Son père, grand amateur de vélo de route et de vélo de montagne, a acheté un vélo à l'hiver 2014. «Pour notre deuxième année à nous amuser dans la neige avec ces vélos, on s'est dit que ça serait super de venir ici. Nous voilà», lance l'homme de Exeter au New Hampshire.

Les deux cyclistes s'amusent dans les montagnes blanches dans quatre pieds de neige durant la période hivernale. «C'est la première fois que je vais franchir 30 km en fatbike, j'ai hâte de voir demain. Je redoute un peu le vent», affirme le paternel qui est venu au Québec spécialement pour l'occasion. Effectivement, le vent risque de compliquer les choses aujourd'hui avec des vents de 20 km\h.

New Jersey

William Ruddick est né à Montréal mais vit au New Jersey depuis plus de 25 ans. C'est quand il a vu l'annonce de la Traversée en août dans un magasine qu'il a décidé de s'acheter un fatbike. «J'ai vu ça et j'ai dit: '' j'y vais ''. Je veux essayer. Depuis, j'ai la piqûre. Je trouve incroyable qu'on puisse traverser un lac en plein hiver», a indiqué celui qui est général d'une grande cyclosportive aux États-Unis.

Il souhaite s'amuser et avoir beaucoup de plaisir. «Mon but est de réussir sans me mettre trop de pression. En espérant qu'il ne fasse pas trop froid. Je trouve l'organisation vraiment super, je ne m'attendais pas à voir autant de monde», a-t-il évoqué.

Deux autres Américains sont également inscrits à cette traversée. Deux Belges, un Français et un Italien vont aussi participer à cette aventure givrée. Ces quatre coureurs seront des ambassadeurs importants, car ils écrivent dans des revues spécialisées de vélo en Europe. Ils sont déjà enchantés par ce qu'ils ont vu. Hier, ils ont roulé sur le circuit de 30 km et ils ont adoré leur expérience.

Les départs se donneront de Péribonka à 8 h 30 pour les découvreurs à 8 h 45 pour les aventuriers et à 9 h pour les coureurs. Les premiers sont attendus au Village sur glace de Roberval vers 11 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer