Policier accusé de voies de fait sur un mineur

Dany Harvey va comparaître mardi

Le policier de Saguenay Dany Harvey devra répondre... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le policier de Saguenay Dany Harvey devra répondre à des accusations de voies de fait sur une personne d'âge mineur.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le policier de Saguenay Dany Harvey devra répondre à des accusations de voies de fait sur une personne d'âge mineur.

Le directeur de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), Denis Boucher, a tenu une conférence de presse, hier matin, au quartier général de la SPS, afin d'expliquer cette histoire par souci de transparence.

Le patrouilleur comparaîtra au Palais de justice de Chicoutimi le mardi 3 mars pour le dépôt officiel de la plainte.

Depuis quelques semaines, l'agent a été suspendu de ses fonctions.

Même si la plainte n'a pas encore été portée devant le tribunal, le directeur de la SPS a tenu à faire le point. C'est la première fois depuis des lustres que l'état-major effectue une sortie publique dans un dossier de l'un de ses membres (voir autre texte).

« Le 18 décembre en après-midi, nous avons reçu une plainte concernant une allégation criminelle qui serait survenue la veille. Elle concernait un de nos policiers, qui n'était pas en fonction au moment des événements », a expliqué le chef de la police de Saguenay, Denis Boucher.

« Deux de nos agents ont procédé à son arrestation le 18 décembre. Il a été remis en liberté en fin de journée sous diverses promesses. Il a immédiatement été suspendu avec solde pour la durée de l'enquête », précise le patron de la police de Saguenay.

Le ministère de la Sécurité publique a été avisé de la situation. Une enquête interne a été mise en branle afin d'en savoir le plus possible sur ces événements.

Une fois que le résultat final a été connu, le rapport a été soumis au substitut en chef du Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec. Celui-ci a ensuite refilé le dossier à Me Amélie Savard, procureure de la Couronne de Roberval, le 23 février afin d'en faire l'analyse et de déposer les poursuites.

« Me Savard a autorisé une dénonciation pour un chef d'accusation de voies de fait sur une personne d'âge mineur. La plainte a été assermentée ce matin (hier) au Palais de justice de Chicoutimi et la comparution aura lieu le mardi 3 mars », indique Denis Boucher.

Maintenant que l'enquête interne est terminée et que les accusations sont autorisées, le policier Harvey a été suspendu administrativement. Il n'est plus suspendu sans solde. Il ne reçoit maintenant que la moitié de sa rémunération.

Le chef Denis Boucher n'a pas voulu donner de détails sur le lien entre l'agent et la victime. Il n'a pas voulu élaborer davantage sur le dossier, étant donné que celui-ci se retrouve devant le tribunal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer