Pêche à la ouananiche

Ouverture une semaine plus tôt

Le ministère des Forêts, de la Faune et... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a finalement accepté le début hâtif de la pêche à la ouananiche au lac Saint-Jean pour arrimer la croissance des stocks de saumons avec la disponibilité d'éperlans et ainsi éviter les creux de cycle.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a finalement accepté le début hâtif de la pêche à la ouananiche au lac Saint-Jean pour arrimer la croissance des stocks de saumons avec la disponibilité d'éperlans et ainsi éviter les creux de cycle.

Les pêcheurs pourront mettre les chaloupes à l'eau une semaine plus tôt dans la saison. La décision concerne uniquement la ouananiche. Le ministère maintient le calendrier de pêche pour le doré et a cru opportun d'interdire toute pêche dans la rivière Ouiatchouane et la baie de Desbiens.

Il s'agit d'une pièce centrale du plan de gestion global de la pêche sportive dans l'aire faunique communautaire du Lac-Saint-Jean. L'an dernier, les montaisons de géniteurs dans la rivière Mistassini ont atteint la cible de gestion du plan d'eau. Ce qui signifie que les pêcheurs doivent prélever plus de poissons dans le lac Saint-Jean afin d'éviter que les montaisons explosent avec les conséquences sur l'éperlan.

Cohabitation

« La présente annonce a fait l'objet de discussions préalables et s'effectue avec la collaboration de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, l'organisation qui représente la Première Nation de Mashteuiatsh.

Selon le moment du départ des glaces sur le lac Saint-Jean, une période de cohabitation entre les pêcheurs sportifs et ceux de Mashteuiatsh peut survenir. Le cas échéant, des modalités particulières seront alors convenues en vue d'assurer une cohabitation harmonieuse », stipule le communiqué du ministère.

La nouvelle signifie également un changement de ton des politiciens de la bande indienne de Mashteuiatsh sur le développement de la pêche au lac Saint-Jean qui est visiblement attribuable au chef Gilbert Dominique. L'an dernier, l'expérience menée avec la collaboration du ministère, qui a permis d'organiser une première période de pêche communautaire au filet en même temps que la pêche sportive des Québécois depuis les années 1980, n'a donné lieu à aucun incident.

Le communiqué ne précise cependant pas si la communauté de Mashteuiatsh maintiendra le même calendrier de pêche communautaire. Habituellement, la pêche au filet devant le territoire de Mashteuiatsh prend fin à l'ouverture de la pêche sportive.

Le directeur général de la Corporation LACtivité pêche (CLAP), le biologiste Marc Archer, était particulièrement heureux de cette modification réglementaire.

La CLAP a toujours prôné une plus grande souplesse dans le calendrier de pêche afin d'éviter les creux de cycle et surtout d'en arriver à un modèle de gestion satisfaisant pour tout le monde.

Cette annonce aura des impacts économiques intéressants pour l'industrie touristique du Lac-Saint-Jean. Il est reconnu que le véritable début de la saison touristique estivale au Lac-Saint-Jean s'arrime avec l'ouverture de la pêche à la ouananiche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer