Disparitions des factures papier à l'UQAC

Desjardins verse près de 1 M$

Desjardins a versé une contribution de près d'un... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Desjardins a versé une contribution de près d'un million de dollars à l'UQAC pour son projet Carbone boréal, piloté par la Chaire en écoconseil.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Desjardins a versé une contribution de près d'un million de dollars à l'UQAC pour son projet Carbone boréal, piloté par la Chaire en écoconseil.

Ce montant est le résultat d'une entente de partenariat signée l'an dernier entre le mouvement coopératif et l'établissement d'enseignement supérieur. En effet, pour chaque nouvelle inscription au relevé de compte virtuel Visa Desjardins, entre le 1er mai et le 31 décembre 2014, 5 $ ont été versés au Fonds de développement de l'UQAC pour le projet Carbone boréal. Ainsi, 195 581 personnes ont fait la transition des relevés papier aux relevés virtuels durant cette période, pour une contribution totale de 977 905 $.

Un premier versement de 250 000 $, versé au printemps 2014, a contribué à la plantation estivale d'arbres dans les dispositifs de recherche en plus de faciliter le démarrage de nouveaux projets. De plus, 40 000 $ ont été octroyés pour la création de la Bourse Desjardins-Carbone boréal destinée à un étudiant de deuxième cycle de l'UQAC. Le récipiendaire de la bourse, M. Frédéric Gagnon, étudiant à la maîtrise en ressources renouvelables, a entrepris un projet sur la séquestration biologique du carbone dans le cadre de la programmation de recherche Carbone boréal. Deux autres étudiants à la maîtrise se sont également joints à l'équipe pour réaliser leurs travaux qui portent, entre autres, sur le potentiel d'atténuation des changements climatiques de la forêt boréale.

Tel que le prévoyait l'entente, pour chaque nouvel adhérent, un arbre des plantations de recherche a été attribué à Desjardins et mis au registre officiel de Carbone boréal[1]. Grâce à son initiative exemplaire, Desjardins est ainsi associé à 195 581 arbres en forêt boréale. Ces derniers vont contribuer à la lutte aux changements climatiques au cours des 70 prochaines années en séquestrant près de 28 000 tonnes de CO2 atmosphérique, soit l'équivalent des émissions d'environ 5000 voitures moyennes au cours d'une année.

Pour le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, cette importante contribution démontre l'engagement de Desjardins envers notre Université. Ce partenariat permettra à la Chaire en écoconseil de poursuivre son travail dans la lutte contre les changements climatiques et de demeurer un leader en matière de développement durable. « Desjardins a toujours été associé au développement de l'UQAC et nous sommes fiers de pouvoir compter sur leur collaboration », a poursuivi M. Gauthier.

Le professeur Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en écoconseil, est très heureux de cette généreuse contribution : « Depuis la naissance du projet écoconseil, à l'UQAC, Desjardins a été un partenaire attentif et d'un soutien constant. Le Mouvement Desjardins fait partie des chefs de file dans le domaine du développement durable parmi les institutions financières canadiennes. Sa contribution à la recherche sur la lutte aux changements climatiques s'inscrit dans cette logique. »

« Ce montant vient s'ajouter à la somme versée lors de la plus récente campagne majeure de développement de l'UQAC. À l'instar de l'appui de nombreux projets étudiants, la contribution totale de Desjardins auprès de l'université régionale depuis les cinq dernières années atteint les 2 500 000 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer