Le poste de François Tremblay n'est plus menacé

La paix semble revenue à La Baie

La tension semble s'être atténuée, entre les trois... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

La tension semble s'être atténuée, entre les trois élus de La Baie. Toutefois, les différends ne sont toujours pas réglés.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

La chicane semble avoir laissé sa place à la discussion, au conseil d'arrondissement de La Baie. Une rencontre en privé aura d'ailleurs lieu entre les trois élus. Et le rôle de François Tremblay à la présidence n'est plus remis en question par ses collègues Martine Gauthier et Luc Boivin. Mais les différends ne sont toujours pas réglés.

Le ton avait monté, ce week-end, entre les trois élus de La Baie. Martine Gauthier et Luc Boivin estimaient que François Tremblay n'avait pas toutes les qualités requises pour assumer la présidence. C'est la sortie de François Tremblay, qui appuyait l'Équipe du renouveau démocratique dans le dossier du guichet unique sur les subventions, qui avait poussé Luc Boivin à critiquer sévèrement son collègue.

Hier soir, toutefois, la tension semblait s'être atténuée, lors de la séance du conseil d'arrondissement. Luc Boivin a d'ailleurs pris la parole à ce sujet, en affirmant que la force du conseil de La Baie, c'était son unité. « Nous sommes seulement trois. C'est important de se tenir. On ne demandera pas à François de démissionner. Et je ne veux pas me chicaner », a déclaré le conseiller municipal.

L'élu a également affirmé qu'une rencontre en privé aura lieu sous peu. Elle avait été organisée pour hier soir, mais François Tremblay a préféré attendre que la poussière retombe.

reproches

« On me reproche de ne pas connaître tous les aspects de la présidence. Je demande donc à mes collègues de me préparer un document écrit, afin de m'expliquer ce qui ne fait pas leur affaire. Après ça, nous aurons une rencontre pour travailler ensemble », a expliqué M. Tremblay, qui a décidé de ne pas prendre « personnelles » les remarques de Luc Boivin à son égard. Entre autres, M. Boivin avait affirmé, dans une entrevue accordée au Quotidien, que François Tremblay « agissait comme un enfant de cinq ans lorsqu'il n'avait pas ce qu'il voulait » et qu'il divisait le conseil.

« J'aurais aimé que Luc m'appelle pour régler nos différends plutôt que de faire une sortie dans les médias. Mais bon, je ne l'ai pas sur le coeur. Je vais continuer de faire mon travail et de m'exprimer », a soutenu le président.

Questionné à ce sujet, Luc Boivin a dit ne pas regretter ses propos. « Nous avons des choses à régler, c'est certain. Mes paroles n'ont pas dépassé ma pensée. Mais je ne demanderai pas sa démission », a-t-il répété.

Martine Côté s'est également rangée du côté de Luc Boivin, en répétant que l'ancien président, Jean-Eudes Simard, avait la qualité de tenir le conseil uni. « Nous allons expliquer à François qu'un président doit se garder un devoir de réserve. Mais, en étant trois élus, on doit rester ensemble », a-t-elle affirmé.

Skateparc

Par ailleurs, une rencontre a eu lieu, hier soir, concernant l'avenir du skateparc de La Baie. Une pétition signée par des résidants et des commerçants avait été déposée au conseil d'arrondissement, il y a quelque temps. Certains se plaignent du bruit que font les jeunes, qui fréquentent le parc de planche à roulettes situé au parc des Érables, au centre-ville de La Baie. Il avait dû être déménagé à cet endroit lors de l'aménagement de la deuxième patinoire à l'aréna Jean-Claude-Tremblay. « Ce parc est important pour nos jeunes. Ils sont une centaine à le fréquenter chaque soir. Nous voulons trouver un terrain d'entente. Et il n'est pas question de le déménager ou le fermer. Nos jeunes ont également besoin d'espace », a affirmé la conseillère Martine Gauthier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer