Pulperie de Chicoutimi

Québec et Saguenay investissent 1,4 million$

Jérôme Gagnon, président du conseil d'administration de la... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Jérôme Gagnon, président du conseil d'administration de la Pulperie, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et le député de Dubuc, Serge Simard, ont annoncé une contribution financière de 1,4 million $ pour l'entretien des bâtiments.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La Ville de Saguenay et le ministère de la Culture du Québec verseront une aide financière 1,4 million de dollars (près de 700 000 $ chacun) pour réaliser des travaux d'urgence sur trois bâtiments du site de la Pulperie de Chicoutimi.

« Ce ne sont pas des investissements qui vont attirer des touristes, car ces sommes seront investies dans le béton pour solidifier les structures dans le bâtiment 1903, le moulin des écorceurs et le jardin des vestiges. Il n'y a pas de danger que ces structures s'effondrent cet été, mais il faut les solidifier pour assurer la sécurité des visiteurs à l'avenir », a fait part le maire de Saguenay, Jean Tremblay, lors d'une conférence de presse, hier, en compagnie du député de Dubuc Serge Simard et du nouveau président du conseil d'administration de la Pulperie Jérôme Gagnon.

Le maire Tremblay en a profité pour rappeler tout le chemin parcouru à la Pulperie depuis le déluge de 1996. « En 1997, l'administration municipale était en mésentente avec la direction de la Pulperie qui accumulait déficit après déficit. On me disait que ce n'était pas de mes affaires. Quand la directrice de l'époque a quitté, nous étions bien contents qu'elle parte. C'est là que j'ai demandé à Jacques de poser sa candidature comme directeur de la Pulperie », se rappelle le maire, satisfait de voir l'organisme équilibrer ses budgets annuellement.

Ces travaux de restauration des infrastructures permettront à la Pulperie de développer le site sur des bases solides et sécurisées. « Ce site historique et patrimonial est un lieu de haute renommée pour la région », a souligné le député Simard qui a réussi à décrocher une subvention de près de 700 000 $ en peine période d'austérité.

Le directeur général Jacques Fortin a profité de la visite du maire Tremblay pour lui faire découvrir quelques objets des dernières expositions et les visées de développement du site du Poste de traite. « Dès l'an prochain, les visiteurs pourront emprunter les sentiers au confluent des rivières Chicoutimi et Saguenay et reconstituer virtuellement le site du Poste de traite avec une application pour les tablettes informatiques », a fait savoir Jacques Fortin qui mijote de beaux développements pour ce site historique. Des artéfacts vieux de plus de 3000 ans dorment enfouis à cet endroit que les nations autochtones ont fréquenté tout au long de leur histoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer